Une chanson pour enfants sur le thème de l’anxiété

C’est aujourd’hui que je lance mon tout nouveau vidéoclip, Comme un S.O.S! Je suis tellement heureuse de vous présenter le fruit de mon travail!

41952388_1227530510722005_432916103388200960_n
Lili-Pois

J’avais envie d’aborder le thème de l’anxiété chez l’enfant, parce que je sais à quel point cette problématique est répandue. De plus, ce thème fait partie de mon spectacle Mon baluchon (en lien avec l’album musical du même nom). Sur scène, j’aborde l’anxiété quand je parle d’importance de se sentir en sécurité. En effet, pour avoir une bonne estime de soi, il est important de se sentir en sécurité physique, mais également psychologique.

Pour mettre en images l’histoire de ma chanson, j’ai demandé les services de la belle Lili-Pois, une jeune fille dynamique qui vit de l’anxiété lorsqu’elle doit faire face à une nouvelle situation. Vous ferez la rencontre de sa mère et de son ami Wilner. Dans le vidéoclip vous verrez les situations qui la rendent nerveuse, mais également les solutions qui peuvent l’aider à se sentir plus à l’aise. Saurez-vous les trouver?

Votre enfant souffre d’anxiété? Pourquoi ne pas visionner le vidéoclip avec lui et en profiter pour discuter de ce qu’il signifie?

Notez qu’il est possible de mettre les sous-titres en cliquant sur le petit « cc » au bas de l’écran. Partagez-le, si le cœur vous en dit! Vous êtes mes meilleurs ambassadeurs!

41413805_1224015477740175_301228914284429312_o.jpg
Dans mon beau costume, pour créer de la magie avec l’écran vert!

Merci à mon fidèle acolyte Jean-François Munger pour ses idées originales, quelques plans de caméra, le soutien moral et familial. Merci à mes enfants pour leur patience, quand notre maison devient un plateau de tournage et que tout est en désordre. Merci à Isabelle Munger pour la chorégraphie que vos enfants reproduiront sûrement avec plaisir. Merci aussi à ma maman Monique pour les costumes de Lili-Pois et Wilner.

Je vous invite à vous abonner à ma chaîne Youtube, car j’y mettrai du contenu, au cours des prochaines semaines! De plus, il y a déjà beaucoup de contenu à regarder avec votre marmaille!

Bon! Fini le placotage! Je vous laisse en compagnie de ma belle Lili-Pois! Bon visionnement et partagez-moi vos réactions!

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici!

Quand une anecdote donne naissance à une pub

J’ai envie de vous raconter une tranche de vie. Dans la vie, je suis chanteuse (de formation), mais la vie m’a amenée à travailler également comme comédienne sur scène et au petit écran. En février dernier, j’ai vu passer un casting ouvert aux comédiens clients de la compagnie Rogers. Nous devions tout d’abord écrire à la directrice de casting pour lui raconter une anecdote s’étant passée avec notre téléphone. J’ai décidé de me lancer.

J’en ai raconté deux. Dans l’une d’entre elles, je racontais que j’étais artiste pour enfants, que je voyageais beaucoup et que mes enfants et moi nous servions beaucoup de FaceTime, pour communiquer. J’ai donc toujours mon téléphone avec moi, quand je suis sur la route. À tout moment, mes enfants apparaissent sur mon écran pour me raconter leur journée, me poser des questions (où sont mes bas de soccer, Maman?) ou me demander des bisous à distance. Cette histoire a touchée l’équipe de casting, qui m’a ensuite proposé de faire une vidéo d’audition. Je devais raconter mon histoire devant la caméra.

Je me suis préparée rapidement; je n’avais pas beaucoup de temps pour réaliser le tout. J’ai même demandé la collaboration de mes enfants, à leur arrivée de l’école. Puis, j’ai envoyé la vidéo, sans trop réfléchir.

L’équipe a aimé. La directrice de casting a proposé ma candidature à l’agence de pub, puis l’agence de pub a proposé ma vidéo à la compagnie Rogers.

Les jours ont passé. J’ai eu des meetings téléphoniques avec le réalisateur de Vancouver, le producteur de Toronto et l’équipe de création de Montréal. Je devais leur donner de la matière pour créer une pub qui allait nous ressembler et plaire à l’équipe de Rogers. « Est-ce que tes enfants font de la musique? Du sport? Que faites-vous quand vous êtes ensemble? » (Ici, je traduis, mais les appels-conférence étaient faits en anglais! Ouf! De quoi me dérouiller!) Quand ils ont su que deux de mes enfants allaient participer à un concours, Primaire en spectacle, et que nous aimions jouer de la musique, à la maison, ils ont décidé de prendre cette voie pour la création du scénario.

Finalement, le processus a suivi son cours et un mois et demi plus tard, nous tournions la publicité en question. C’est rare, des délais sont aussi longs, dans le monde de la pub.

L’équipe a travaillé de façon hyper-méticuleuse. Nous avons fait un essayage de costume à domicile; du jamais vu. Nous avons même reçu la visite du réalisateur de Vancouver et du producteur de Toronto à la maison. Ils voulaient rencontrer mes enfants pour qu’ils se sentent à l’aise, lors des jours de tournage. Je n’en revenais pas!

Nous avons été présents sur le plateau deux jours. Mes enfants (jumeau-jumelle de 10 ans) ont été extrêmement professionnels et patients. J’étais si fière d’eux!

Par la suite, je suis allée enregistrer la voix hors-champ en studio. J’ai eu le bonheur de faire ma voix en français, puis en anglais (même si j’ai un accent). Après tout, c’est la publicité qui représente le Québec! 😉

La publicité a été tournée avec un souci du détail, tant du côté « image » que du côté « émotion ». Le réalisateur voulait du « vrai ». Ce fut si agréable de travailler avec cet artiste talentueux et passionné! Mes enfants ne parlaient que de lui! Merci, Shaun!

Je tiens également à remercier Rogers, Tsu11Publicis Montréal, Casting Quarters, mon agente Lucie Charland, Daphnée Férole, de l’Agence Brigitte Rivet, ainsi que tous ceux qui ont participé à ce projet. Merci du fond du coeur pour votre confiance. Depuis que la publicité est en ondes, nous nous en faisons parler à tous les jours!

Tourner une publicité inspirée d’une anecdote de notre propre vie, ça n’arrive pas tous les jours! Ce fut une expérience des plus enrichissantes, pour mes enfants et moi. Cela restera assurément dans nos souvenirs de famille!

En terminant, voici la FAMEUSE publicité! (Version anglaise.)

(Je ne l’ai pas trouvée en français, en ligne, encore. Ça viendra sûrement! En attendant, je vous mets une captation faite avec un cellulaire, quand elle passe à la télévision!)

Et des photos souvenir…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai volé

Il y a plus d’un an, j’ai eu la chance de présenter une vitrine (extrait de spectacle) à la FrancoFête en Acadie. La FrancoFête, c’est un évènement où des producteurs, artistes et agents vendent leurs spectacles à des diffuseurs (salles de spectacle, festivals, municipalités, etc.). Il y a plusieurs évènements du genre, au Canada. La FrancoFête se tient à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Là-bas, j’y ai fait de belles rencontres. Par exemple, j’ai eu l’occasion de rencontrer une dame du Manitoba, responsable de la programmation au Centre culturel franco-manitobain. Elle a parlé avec mon agent, puis, peu après, je recevais une invitation à aller chanter à Winnipeg. C’était à l’automne 2015. Le mois de mai 2017 me paraissait alors bien loin! Or, nous y sommes, maintenant!

Le 8 mai dernier, nous devions planifier notre voyage : comment allions-nous faire voyager notre décor? Nous avons su que nous devions utiliser le service cargo de la compagnie aérienne, parce qu’un de nos emballages était trop grand. Nous ne savions pas comment cela fonctionnait. Ouf! C’était compliqué! Après deux heures à faire des appels, à mesurer et peser nos emballages, nous avons réussi à obtenir un prix et à aller de l’avant pour réserver la place pour nos précieuses illustrations géantes.

Jean-François (mon amoureux et partenaire, dans mon aventure lunatique) et moi avons bouclé nos valises le mardi 9 mai au matin. Nous devions arriver à l’avance à Dorval pour aller porter nos emballages à l’entrepôt du service cargo.

Arrivés sur place (merci, Google Maps!), nous avons fini par trouver le bâtiment. Nous nous sommes placés dans la file, mais rien n’indiquait que nous étions au bon endroit. Nous avons dû demander à quelques personnes comment cela fonctionnait, mais leurs réponses étaient minimales et floues. Notre voiture était entourée de gros camions et nous, de gens qui avaient l’air d’être des habitués de la place. Ma petite Anne-Lune mobile semblait minuscule, dans cet environnement. Et moi, je me sentais bien petite, dans mes culottes, avec mon décor de spectacle pour enfants! Hi! Hi!

J’ai vu arriver une cargaison de homards, puis de petits poussins qui faisaient « piou! piou! piou! ». C’était comique de voir tout ce qui voyage dans le ciel!

Nous avons fini par parler à un homme qui a pu nous aider. Nous avons pesé et mesuré à nouveau nos emballages, puis sécurisé le tout avec BEAUCOUP de « duck tape ». Avant de partir, j’ai demandé à JF de prendre une photo de moi avec mes emballages. « Au revoir, petits!  On se revoit à Winnipeg! » Ils ne doivent pas voir ça souvent, à l’entrepôt, des gens qui ont un tel attachement envers leurs colis!

IMG_1770

Par la suite, nous nous sommes rendus à l’aéroport pour arriver à temps pour notre vol. Nous avons stationné la voiture, attendu la navette (longtemps, pfff!), enregistré notre valise, passé la douane, dîné, marché pas mal (notre avion est arrivé à une autre porte que celle que celle qu’on nous avait indiquée), et, finalement, nous avons pu monter à bord de l’avion.

Cela prend environ deux heures et demie, sans escale, pour faire le voyage Montréal-Winnipeg. Il y a une heure de décalage avec le Québec.

IMG_5134.jpg

En arrivant, Hélène, la responsable de la salle de spectacle, est venue nous chercher. Nous sommes allés récupérer notre décor à l’entrepôt cargo, puis sommes allés préparer la scène à la salle de spectacle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le mercredi matin, nous avons donné une représentation, puis nous avons pu profiter du reste de la journée pour aller visiter un peu la ville. Au menu: marche pour découvrir les principales attractions de St-Boniface, visite rapide du parc historique La Fourche (The Forks) et Musée canadien des droits de la personne de Winnipeg (c’est magnifique!). Nous avons donné un autre spectacle jeudi matin. Par la suite, nous avons repris l’avion vers la maison. Cette fois, notre décor a pris le même vol que nous jusqu’à Toronto, puis nous avons été séparés : nous avions une correspondance à prendre, alors que le décor allait faire le voyage Toronto-Montréal le lendemain matin. Nous avons dû retourner à Dorval pour le récupérer.

Quand j’étais petite, je voyais les artistes prendre l’avion et voyager avec leur musique. J’étais loin de m’imaginer qu’un jour, ce serait à mon tour de voler pour aller chanter, dans d’autres provinces de notre grand pays! Après avoir voyagé en avion en Alberta à deux reprises, puis à Matagami, à l’entrée de la Baie-James, voilà que j’ai pu visiter une ville du Manitoba. Et ce n’est pas fini! Le mois prochain, j’aurai le bonheur de me rendre à Vancouver, le temps de quelques spectacles! C’est vraiment chouette!

Je suis très fière, parce que nous travaillons très fort pour offrir des spectacles intéressants pour les enfants. Il y a trois ans et demie, nous avons mis notre petite boite de production sur pied. Depuis, nous apprenons de nouvelles choses à chaque jour. Nous avons la chance de compter sur une équipe solide et expérimentée, chez Pierre Gravel international, pour la gestion des engagements. D’ailleurs, je remercie mes collègues qui travaillent fort pour organiser ces voyages hors de notre province! Quand je pense à tout cela, je prends conscience de ma chance. Je la savoure, car je sais que c’est le rêve de bien des artistes!

Merci aussi à mes parents et à notre super gardienne Laurie qui prennent soin de nos cocos en notre absence. Sans vous, ces voyages ne seraient pas possibles!

Pour terminer, quel bonheur ce fut de vous présenter mon spectacle, amis du Manitoba! Merci pour votre accueil des plus chaleureux! J’espère avoir l’occasion d’aller vous revoir très bientôt! Je vous embrasse!

Je vous laisse avec quelques photos prises au cours de notre séjour!

Anne-Lune xx

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Premier extrait du nouvel album

Aujourd’hui, je suis très fière de vous présenter le tout premier extrait de mon nouvel album!

Dans mon nouveau spectacle, Balthazar, mon ami lutin (que les enfants ADORENT, dans mon spectacle de Noël), me rend visite. Il a l’air d’un vrai petit garçon, avec ses vêtements sports! Hi! Hi!

Fais-moi découvrir ton univers est chantée en duo avec lui. Nous avons eu beaucoup de plaisir à l’enregistrer, en studio!

Les défis rencontrés lors de ce tournage? Le froid et la grisaille! Brrrr! Parce que j’ai chaud, quand je danse, lors de mes spectacles, le haut de mon costume est toujours une camisole. Disons que j’ai dû la mettre de côté, le jour où nous avons tourné les images dehors! Pouêt! Pouêt! Pouêt! Puis, nous avons décidé d’ajouter de belles images colorées d’enfants tout à fait charmants pour palier au brun du mois d’avril! Ces couleurs font du bien! On en a bien besoin, il me semble!

Je suis très excitée, car mon tout premier spectacle avec mes nouvelles chansons est cette semaine, le dimanche 7 mai, à St-Lazare (au Centre communautaire)!

J’espère que ce vidéoclip vous donnera le sourire! Vous le ferez écouter à vos enfants et vous reviendrez me dire s’ils ont apprécié! D’accord?

Bon, ok, je cesse de vous faire languir. Bon printemps… dans MOUNIVERS!

Pour de plus amples informations sur mon tout nouveau spectacle Mon baluchon, cliquez ici !

Pour joindre mon équipe

Représentant et gérant: Pierre Gravel international

Marché public francophone (salles de spectacles, municipalités, festivals)

Luc Quintal
450 372-7764 poste 242
luc@pierregravel.com

Écoles et garderies
Maritza Tessier
450 372-7764 poste 223

Lancement de la vidéo promo du nouveau spectacle!

Depuis quelque temps, je planche sur mon prochain album de chansons pour enfants. J’ai longtemps hésité sur le chemin à prendre, sur la thématique à aborder. Allais-je parler d’environnement, comme dans Le Grand jeu Enviro-fruit? Allais-je aborder un thème précis ou y aller selon l’inspiration?

Finalement, l’épreuve que j’ai vécue cet été m’a donné le coup d’envoi : j’allais parler aux enfants d’estime de soi. Après tout, il n’est jamais trop tôt pour avoir des outils pour s’accepter tel que l’on est, avec nos particularités. Je me dis que cela pourra peut-être contribuer à faire de nos enfants de grandes personnes confiantes et sereines!

Je me suis posée la question: « Que faut-il faire, pour être bien dans sa peau? » J’ai envie de vous la poser, chers lecteurs. Avez-vous des trucs pour être bien dans votre peau? Comment aidez-vous vos enfants à s’accepter tels qu’ils sont? Comment leur enseignez-vous à être heureux? J’ai hâte de lire vos idées!

Curieux de voir ce que j’en pense? Découvrez quelques-unes de mes réponses dans cette toute nouvelle vidéo promotionnelle, réalisée par le talentueux Terry Marseille!

Dans mon nouveau spectacle, les enfants et moi allons bouger! Nous allons danser! Ça va être un spectacle super positif, qui va nous donner envie de nous dépasser et d’être de meilleures personnes. La musique sera des plus entrainantes. Attention! Jean-François et moi vous préparons des refrains qui vous accrocheront dès la première écoute! Je suis certaine que vous allez apprécier les écouter à la maison et en voiture! De plus, ce sera parfait pour mettre de la vie dans les écoles, les garderies, les festivals et les salles de spectacle! Yahouuuuu! Ça va être GÉNIAL! Comme vous pouvez le constater, j’suis bien, bien, bien excitée par ce beau projet!

J’ai hâte d’aller vous voir, partout au Canada, avec mes nouvelles chansons! Pour de plus amples informations, je vous invite à aller consulter la page Nouveau spectacle 2017 et à joindre mon équipe chez Pierre Gravel international.

Mais d’ici là, j’ai encore beaucoup de pain sur la planche. Je retourne au boulot. Prenez le temps d’écouter ma petite vidéo promo : c’est court et plein d’amour!

À bientôt, les amis lunatiques!  😉

Idée originale et production
Anne-Lise Nadeau et Jean-François Munger, Productions Mundo

Réalisation, direction photo, caméra, montage
Terry Marseille
www.tmprod.tv
www.vimeo.com/tmprod

Remerciements
Merci à La Cabosse d’Or d’Otterburn Park.
Merci à la direction, au service de garde et aux enfants de l’école St-Damase.
Merci à Isabelle Munger, chorégraphe.
Merci à Terry Marseille pour son oeil artistique.
Merci à deux de mes enfants pour la figuration.
Anne-Lune xx

 

La trame sonore de vos vacances

Quand nous sommes allés au Nouveau-Brunswick avec les enfants, cette année, j’ai fait une liste de lecture de chansons qui allaient faire passer les kilomètres plus rapidement. J’ai acheté les chansons que les enfants aimaient sur iTunes. Je les ai mises dans une liste de lecture et j’ai ajouté celles que nous avions déjà et qui étaient des « hits », aux yeux de notre famille.

Mes enfants adorent la musique. Ils ont leurs propres goûts. Souvent, quand on écoute la radio, ils accrochent sur une chanson: « Maman! Monte le son! » Et on se dandine au son de la musique!

Faire une « playlist » de vacances, ça sert à quoi?

Ça sert à créer des souvenirs! Ce qui est chouette, c’est que nous associons maintenant telle chanson à notre voyage au Nouveau-Brunswick, telle autre, à notre voyage au Saguenay ou tout simplement à des émotions positives. On écoute la chanson et on s’imagine les pieds dans le sable, on revoit la maison que nous avions louée ou les paysages qui défilaient sur les rythmes entraînants. En plus, ça nous prépare à remplir notre questionnaire pour notre passage à l’émission En direct de l’univers! (Ok, on peut bien rêver, non? Ha! Ha!)

Chacun sa « toune »

Pour que la magie opère, on essaie de mettre des chansons pour chacun des membres de la famille. Dans la nôtre, les trois enfants qui voyagent encore avec nous ont relativement les mêmes goûts, mais j’ai pris soin d’en ajouter pour mon chum et pour moi. Bon, les enfants rechignent un peu, mais je leur ai dit que nous aussi, nous avions le droit d’avoir nos chansons préférées, dans la liste!

Que trouve-t-on dans notre « playlist »?

Pour le moment, dans notre liste, on trouve ceci:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre liste va probablement se peaufiner avec le temps. Des fois, on se rend compte qu’une chanson ne « lève » pas autant qu’on le voudrait ou qu’on est tannés de l’entendre. L’idée, c’est de faire en sorte qu’à chaque chanson, on fait: « Yé! Elle est bonne, celle-là! » Alors, on a le droit d’en ajouter et d’en retirer, au besoin! On peut aussi mettre des vieux succès… C’est vraiment selon nos goûts!

Et vous, qu’est-ce qui se trouve dans votre liste de vacances? Suggérez-moi des titres!

Bonnes vacances et bonne route!

P.S. Oui, vous pouvez mettre des chansons d’Anne-Lune, dans la liste, pour vos tout-petits! Hi! Hi! 😉

Anne-Lune à La Voix Junior

Faites-vous partie des centaines d’enfants ou de parents qui se sont rendus à Québec ou Montréal, cette semaine, dans le cadre des pré-auditions de la version « enfants » de la populaire émission télé La Voix? Moi, oui.

Depuis la toute première fois que nous avons vu la publicité à la télévision, mon fils de 9 ans ne parle à peu près que de cela. Quand il a su qu’il pouvait auditionner, il m’a regardée et m’a dit: « Maman! J’veux y aller! » Et moi, pour tout vous dire, j’étais un peu découragée! J’imaginais la file d’attente interminable. Le stress. L’espoir. Il faut dire aussi que les concours, je connais. Les auditions, je connais. La déception, je connais. Voulais-je vraiment que mon fils vive cela?

Ma tendre moitié et moi avons mis notre chérubin en garde. Nous lui avons expliqué à quoi il devait s’attendre. Or, il n’en démordait pas. « Maman! Il me faut une bande sonore! » « Maman! Je dois pratiquer! »

Alors, nous nous sommes mis sur le mode « encouragements ». Je lui ai même refilé quelques conseils pour améliorer sa technique vocale (comme je le faisais avec mes élèves de chant, à une certaine époque). Finalement, il nous a surpris, le petit vlimeux! Il chante juste, il se dandine juste assez… il est craquant comme tout!

Puis, hier, seule journée de la relâche où je n’avais rien au calendrier, mon fils s’est réveillé en me disant: « C’est aujourd’hui que je réalise mon rêve! » Comment pouvais-je l’en empêcher… Il avait des ailes!

Nous nous sommes préparés: des trucs pour nous occuper, un lunch, des collations (j’avais, l’impression de me préparer pour aller passer de longues heures à l’urgence de l’hôpital!), le cd de la bande sonore et nous sommes partis. Le voir marcher d’un pas sautillant dans les rues de Montréal était vraiment attendrissant. Il vivait d’espoir. Il se voyait sur la scène, devant la chaise des juges. Quand il pensait au moment où il allait enfin tenir le micro, dans la petite salle de l’Hôtel des Gouverneurs, il avait des étincelles dans les yeux! Cependant, en arrivant, notre entrain s’est quelque peu éteint: il fallait voir la file d’attente, à l’extérieur! Ouf! Nous devions nous armer de patience. Heureusement, c’est une des grandes qualités de fiston!

On pourrait croire que les gens qui amènent leurs enfants à une audition d’une telle envergure sont fêlés, carrément fous ou qu’ils projettent leur propre rêve sur leur enfant. On pourrait les juger, dire que « ça n’a pas d’bon sens! ». Oui, on pourrait. Mais… si je peux vous rassurer, les gens que j’ai croisés, hier, dans la file, étaient comme vous et moi. La majorité était là pour encourager leur enfant, parce que le désir venait vraiment de leur progéniture.

Il s’est écoulé douze heures entre le moment de notre arrivée et celui où fiston a finalement franchi la porte de la salle d’audition. Puis, comme ils ont voulu en savoir plus sur lui, nous avons dû rester encore, par la suite, pour une entrevue. Arrivés à 9h20, nous sommes sortis à 22h22, soit treize heures plus tard.

J’ai offert plusieurs fois à mon coco de partir. « Si tu préfères t’en aller, ça ne me dérange pas du tout! Je comprends que c’est long, pour toi! » Et à chaque fois, il refusait. « Je ne partirai pas d’ici sans avoir chanté, Maman. » Tiens toi, la mère! Tu as affaire à un persévérant!

Finalement, il était très fier de son audition, de sa journée. Il s’est rendu jusqu’au bout. Tel un marathonien qui franchit la ligne d’arrivée, fiston a mené au bout son expérience. Il peut en être pleinement satisfait!

Et moi, je me suis dit que le rôle d’un parent, après tout, c’est d’accompagner l’enfant dans ses rêves. De le supporter. De lui donner confiance et de l’envelopper d’amour. Ce n’est pas toujours facile! On peut avoir peur pour lui… On craint qu’il vive la déception, qu’il ait le coeur brisé, qu’il perde confiance en ses moyens… Tout cela fait pourtant partie de la vie. Je sais qu’hier, fiston a gagné en autonomie et en persévérance. Se présenter devant la juge, seul, du haut de ses 9 ans, et dans toute sa vulnérabilité, je trouve que ça vaut bien une présentation orale devant ses camarades de classe!

Le résultat m’importe peu. Tout comme mes entraînements de marathon, le processus de préparation lui-même est très payant en termes d’apprentissages. C’est une victoire sur soi-même!

Et si c’était un concours de science, un match de hockey ou un spectacle de danse, je l’aurais aussi encouragé. Parce que ça venait de lui, qu’il en rêvait et qu’il avaient envie d’aller jusqu’au bout.

À tous les enfants qui se rendront aux pré-auditions, je vous souhaite bon courage, bonne chance et… des milliers d’étincelles dans les yeux!

Et aux parents, je vous souhaite de la patience et simplement… beaucoup d’amour.

Anne-Lune xxx

Pour avoir les informations sur les pré-auditions de La Voix Junior, consultez le site Web.