Partie de moi – documentaire

Une amie vient de partager ce documentaire au sujet de la pelade (alopécie), sur son profil Facebook. Je me devais de partager le lien à mon tour, car je sais que plusieurs personnes qui me lisent ici ont aussi cette maladie auto-immune.

« Partie de moi » aborde un sujet généralement méconnu : la chute de cheveux chez les femmes. Celles-ci perdent du coup leur confiance, trop souvent rattachée à l’apparence et à la beauté. Le documentaire s’intéresse à Karène, la femme du réalisateur, atteinte d’alopécie et qui est prête à tout faire pour retrouver sa confiance et son assurance dans la beauté qu’elle dégage, mais aussi à trois autres femmes de générations différentes, aux prises également avec cette perte : Madeleine, 17 ans, Jenny, 30 ans et Marie-Claude, 60 ans.

C’est très touchant et bouleversant d’entendre des gens parler de ce par quoi je suis passée. Je me sens parfois seule, dans ma petite bulle, à jongler avec mes humeurs, mes perruques, mes soucis capillaires…

La phrase que je retiens de ce documentaire? « Ceux qui t’aiment, t’aiment. » Voilà qui est dit!

Bonne écoute!

Cliquez ici pour visionner sur le site de Radio-Canada. (Notez qu’il est possible de mettre les sous-titres en cliquant sur la bulle, à côté de la ligne de chrono, au bas de l’écran de la vidéo, sur le site de Radio-Canada.)

(Pour les lecteurs d’outremer, l’accent qu’on entend dans le documentaire est celui de francophones du Nouveau-Brunswick. C’est joli comme tout, n’est-ce pas?)

Une question de différence

Quand on a une tête différente, on se fait poser des questions. Plein de questions!

Parfois, on se fait aussi inviter, dans différents médias, pour parler de notre différence.

Pendant les vacances des Fêtes, je me suis rendue à Beloeil pour rencontrer l’animatrice Marie-Ève Gaudreau, qui avait des questions à me poser au sujet de la pelade.

Si vous êtes déjà posé la question: « Anne-Lune… pourquoi des fois, tu as des cheveux, et d’autres fois, tu n’en as pas? » La réponse dans la vidéo ci-bas!

P.S. J’étais enrhumée! Excusez ma voix faible et mes petits yeux larmoyants! 😉

P.P.S. Le sujet vous intéresse?

 

Regarder derrière pour mieux aller devant

Année 2016… Tu sembles avoir été difficile pour plusieurs d’entre nous. Maintenant que nous te laissons derrière pour mieux aller devant, comment te sens-tu? Heureuse, triste ou soulagée?

De mon côté, chère 2016, tu m’auras forcée à réaliser que je ne suis pas invincible. La perte de mes cheveux, due à la pelade, a miné mon moral pendant tout l’été, jusqu’à devoir les raser, au début septembre (vous pouvez lire mes textes Le jour où je suis devenue chauve, puis La dame au coco tout nu : La suite, sur le sujet). Quelle aventure, tout de même!

J’ai appris à aller au front et de tenter de faire tomber des tabous au sujet de la perte de cheveux. Cela peut sembler superficiel, mais non… Perdre ses cheveux, c’est avoir l’impression de perdre sa féminité, son identité. C’est se remettre en question. C’est inquiétant. Apeurant.

J’ai répondu à de nombreuses questions. Je suis même allée dans les médias. Puis, j’ai trouvé les outils pour continuer à travailler. J’ai appris à utiliser les perruques. Ça aussi, c’est un tabou. Les gens qui en portent n’en parlent généralement pas ouvertement. Pour ma part, j’ai décidé de « jouer » avec tout ça. D’assumer. C’est moins facile que je l’aurais cru.

Au départ, je ne portais pas mes perruques dans ma vie de tous les jours. Ce n’est que tout récemment que j’ai osé en porter à la maison. Cela peut vous paraître étrange, mais ça me fait parfois du bien de me voir avec des cheveux. Ça me permet de me coiffer, de me trouver « cute », de retrouver un brin d’estime de moi-même. Je réalise que je suis plus coquette que je le pensais!

Ma tête ressemble à un globe terrestre et on m’appelle Anne-Lune. Belle ironie que celle-ci, pas vrai?

anne-globe

Il y a tout de même quelques avantages… Je peux porter plusieurs looks dans une même journée, ce qui ravit les coiffeuses, sur les plateaux de tournage! Tenez, je vous partage quelques photos de casting, pour le plaisir! 😉

anne-lise-cheveux-longsanne-lise-cheveux-courtsanne-lise-brun-court-concave-sourireanne-lise-brun-court-concaveanne-lise-brune-foncee-sourireanne-lise-brune-fonceeanne-lise-blonde

J’ai l’impression que cette aventure me rend plus forte. Je suis suivie par ma dermatologue. On souhaite que les cheveux repoussent bientôt! Je suis parfois découragée, mais j’essaie de garder le moral et de remettre tout ça en perspective. Ma santé globale n’est pas en jeu. À part les cheveux, ça va bien!

Côté boulot, 2016 aura été la troisième année de mon beau projet de chansons pour enfants. J’ai évolué et j’ai beaucoup appris sur le jeune public. J’adore les enfants et j’ai plein d’idées pour mon nouveau spectacle. C’est très motivant! J’ai déjà hâte de m’y remettre, en janvier.

2017… Que nous réserves-tu? As-tu hâte de montrer de quoi tu es capable?

Moi, j’aimerais que nous nous lancions un défi: celui de faire davantage de bonnes actions. Je me dis que c’est ainsi, qu’on change le monde. Que ce soit en prenant le temps d’appeler un ami, de lui payer un café, de nous impliquer dans notre communauté, d’offrir nos services, nos talents, notre oreille ou notre support à quelqu’un qui en a besoin, posons de bonnes actions. Je nous souhaite de devenir de meilleures personnes. Comme le bon vin qui vieillit! Ne soyons pas acides, amers ou bouchonnés! Soyons meilleurs!

À tous et à toutes, que 2017 soit une terre fertile, pour faire pousser du beau et du grand!

img_5552

Merci d’être à mes côtés, dans les joies, comme dans les moments difficiles! Vous faites mon bonheur!

Anne-Lune xx

En 2017, suivez-moi!

Facebook.com/anneluneofficiel
Instagram.com/anneluneofficiel
Youtube.com/anneluneofficiel
Twitter.com/annelune13
Abonnez-vous à mon infolettre: anne-lune.com