Un jeu pour fêter la St-Valentin!

Si ça fait longtemps que tu me suis, tu l’as peut-être remarqué: j’essaie de créer plein de trucs chouettes pour rendre ce site interactif, vivant. Ça me fait tellement plaisir de sentir qu’il y a des gens qui me rendent visite! Puis, tu sais, tu es toujours la ou le bienvenu(e); j’suis pas sorteuse! 😉

Je cherchais comment décorer mon chez-moi aux couleurs de la St-Valentin. Allais-je simplement poser des cœurs sur les murs? Faire de jolies dessins sur le thème de l’amour dans les vitres? M’installer sur le balcon et crier JOYEUSE ST-VALENTIN! à tous les passants? Créer un menu spécial à base de chocolat? Déposer des pétales de rose dans l’entrée? Accrocher des ballons en forme de cœur au plafond? Bon… on parle quand même de mon site internet, ici! Les possibilités devaient être limitées!

Euh, non. Internet permet TELLEMENT de choses! Dans un élan de motivation extrême (typiquement Anne-Lunatique), j’ai décidé de créer un jeu qui te ferait visiter ma maison: une chasse aux trésors qui te permettra d’en savoir un peu plus sur moi.

Puis, je me suis donnée! Je ne sais pas si tu l’as constaté, mais je ne fais rien à moitié. Quand j’ai une idée derrière la tête, je ne l’ai pas dans les pieds! Dans mon jeu, j’ai placé des gifs animés qui rendront l’aventure encore plus comique! En tous cas, moi, je me trouve bien drôle! Ha! Ha!

Ce n’est pas tout. Un jeu, c’est chouette, mais ce l’est encore plus s’il y a quelque chose à gagner! Je ne gagne pas grand chose, moi, dans la vie. Je me dis qu’on doit être une gang à vivre la même chose. Alors, j’ai décidé que, dans mon jeu, tout le monde qui se rend à la fin peut réclamer un prix. BAM! Fou de même!

Là, je me suis dit: « Ouin, mais tsé, c’est plate, recevoir un prix qu’on a déjà! » Ne reculant devant rien, j’ai donc offert aux participants de CHOISIR leur prix. Non, mais… Hein! Je l’ai-tu, l’affaire!

Je suis donc super heureuse de vous proposer de jouer au Jeu de la St-Valentin. C’est hyper simple et tout le monde gagne! Youpi! Vous avez jusqu’à vendredi pour jouer. Après, ben… ce sera trop tard!

Curieuse ou curieux? C’est PAR ICI! Amuse-toi bien et surtout, Joyeuse St-Valentin, cher ami lunatique! Je t’embrasse et te remercie de me visiter, comme tu le fais en ce moment! Tu reviens quand tu veux! <3

 

 

Un saut à la Fête des neiges de Montréal

La semaine dernière, ma famille et moi avons eu la chance d’être invités au lancement de la programmation de la Fête des neiges de Montréal, au Parc Jean-Drapeau. Nous nous nous sommes rendus là-bas pour faire l’essai d’activités qui sont disponibles lors de la fête hivernale. Quel privilège! Je ne voulais pas manquer ça! J’en ai même profité pour tourner des images afin de créer une courte publicité de mon spectacle à la Fête des neiges. Vous pourrez voir la vidéo à la fin de ce billet!

Arrivés au Parc Jean-Drapeau, nous étions très excités par toutes ces jolies lumières installées un peu partout. Nous avons d’abord essayé les glissades du bateau de glace. Chouette! Ça glissait super bien! (Balthazar a beaucoup aimé glisser avec nous!) Nous aurions pu rester là longtemps, mais nous avons poursuivi notre chemin pour découvrir le reste du site. Il y avait beaucoup de choses à voir!

Sur la scène, le DJ Cyusa, habillé de couleurs vives, faisait groover la place. Nous avons dansé un peu, puis les organisateurs nous ont invités à admirer les talents d’un sculpteur sur glace. Celui-ci, armé de sa scie mécanique et sa torche, a créé une magnifique licorne glacée, en quelques minutes! Impressionnant!

Par la suite, il y a eu un mot d’accueil, puis nous avons pu continuer à profiter des installations. Nous nous sommes tout de suite dirigés vers les chiens de traîneaux. Il faut dire que ma fille est une amoureuse des chiens et elle rêvait de vivre cette expérience depuis longtemps! Après un peu d’attente, nous avons pu embarquer (mes garçons dans un traîneau, puis ma fille, Balthazar et moi dans un autre). Les chiens travaillent fort! Ouf! Si ça vous dit d’essayer, sachez que cette activité est payante (les tarifs sont sur le site Web) et que vous devez réserver en arrivant sur le site. Cela vous évitera de faire une longue file d’attente!

En quittant l’espace canin, mon fils de 11 ans tenait absolument à essayer la Tyrolienne. Je l’ai accompagné, pendant que les autres allaient casser la croûte. Après un bon moment d’attente, nous avons pu entrer dans la roulotte où on allait lui installer son harnais. Sur un coup de tête, j’ai décidé de l’accompagner! Aïe, aïe, aïe! Quelle folie! C’est en montant les marches de la grande tour que je me suis aperçu à quel point c’était haut! Mon fils s’est élancé avant moi. Je l’ai trouvé tellement courageux! Je n’allais quand même pas reculer… Je me suis élancée dans le vide quelques minutes après qu’il soit arrivé à l’autre bout du fil. Quelle montée d’adrénaline! J’ai crié comme une folle, mais j’ai adoré! À noter: pour pouvoir faire l’expérience de la tyrolienne, vous devez vous procurer l’Accropasse et réserver une plage horaire à la billetterie en arrivant sur le site. Il en est de même pour le Grand saut, que nous n’avons toutefois pas essayé, faute de temps.

Nous sommes ensuite allés souper. À l’aire de restauration, plusieurs foodtrucks nous attendaient. J’ai choisi un sandwich schnitzel du camion Das Food Truck. Délicieux! On trouve des dispositifs de chauffage radiant à l’espace prévu pour manger (Faim de loup). Ça nous a permis de nous réchauffer un peu! Sachez qu’il est aussi possible d’apporter notre lunch et d’aller se réchauffer à l’intérieur, au complexe aquatique. Il y a même des four à micro-ondes disponibles. Vous avez un bébé? Il y a aussi la Halte-Bébé qui vous permettra de nourrir et changer votre petit dans un coin confortable!

IMG_1106.JPG

Parlant de confort, je tiens à mentionner un petit détail. En arrivant sur le site, mes enfants avaient envie d’aller au petit coin. Nous avons vu des toilettes chimiques, mais brrrr! Je me disais que nous allions nous geler les fesses! Or, les organisateurs ont pensé à tout! Ils ont prévu du chauffage dans les cabines et un petit panier pour déposer les mitaines. Brillant!

 

 

Je ne nommerai pas toutes les activités de la Fête des neiges, car elles sont très nombreuses et variées! La plupart d’entre elles sont gratuites. Je vous invite à visiter le site Web de l’événement pour tous les détails.

Là, vous vous demandez peut-être pourquoi je vous parle de tout ça avec autant de bonheur et enthousiasme. C’est pour vous donner envie de venir faire votre tour le dimanche 28 janvier 2018, alors que j’y donnerai mon spectacle, à 14h! Je vous ai même concocté une petite bande annonce, lors de mon passage au lancement. La voici!

Alors, le 28 janvier, rendez-vous, à 14h, devant la scène, pour une heure de musique et de plaisir! Balthazar et moi avons très hâte de vous voir! À bientôt!

La roue d’inspiration

J’essaie d’en faire un rituel annuel. L’an dernier, étant comme je suis (tête en l’air), j’ai oublié de la faire. Oups! Cette année, je ne voulais pas passer à côté! Après tout, c’est le premier jour du nouvel an! Je me suis assise dans ma cuisine pour fabriquer ce que j’appelle ma « roue d’inspiration ».

Il y a quelques années, j’avais plusieurs amies blogueuses qui en faisaient une petite routine, pendant les vacances des Fêtes. Elles se réunissaient pour faire ça en groupe, tout en papotant. Elles appelaient ça « la roue de vie ». Mon amie Julie Philippon en parle ici. On découpe plein de mots et d’images qui nous inspirent et on les colle sur un carton de forme circulaire.

Au centre de ma roue, je voulais écrire mon mot-phare: le mot qui donnera un sens à mes actions pendant l’année. (Julie en parle ici et ici, puis Manon Lavoie, de façon plus élaborée, par ici.) J’ai mis du temps à le trouver. J’étais bloquée… Je me suis quand même mise à la tâche.

En découpant mon carton, j’ai vu, par la fenêtre, la lune. Elle était grosse, ronde, brillante et fière, au-dessus de la maison de mon voisin. Elle semblait me regarder et me dire: « Allez! Confiance! » J’ai chuchoté: « Confiance. » Ça allait être ÇA, mon mot-phare! Il avait vibré en moi comme un diapason! J’ai peint mon carton (inspirée par la pleine lune, sans doute!) et y ai inscrit ce mot au centre, avec l’année.

Se faire confiance pour avancer. Avoir confiance en soi. (En plus, ça touche le thème de mon nouveau spectacle!) Faire confiance à la vie. Faire confiance à ceux qu’on aime. Faire confiance à notre entourage professionnel… C’est un mot plein de sens! Je suis certaine qu’il trouvera encore d’autres significations, au cours de l’année.

IMG_0693.jpegEn me voyant bricoler, deux de mes enfants ont voulu faire leur propre roue d’inspiration. Ma fille de 10-ans-bientôt-11 et mon fils de 8 ans se sont mis à chercher dans les magazines des photos et des mots qui accrochaient leur oeil.

Je ne savais pas s’ils comprenaient le principe… J’ai finalement été très étonnée du résultat! Je trouve que ça leur ressemble vraiment!

C’est une belle activité à faire avec les cocos! Ça donne « confiance » en la nouvelle année et on peut voir les valeurs qui sont importantes pour eux. Ça en est touchant.

Maintenant, il ne nous reste qu’à accrocher nos œuvres dans nos chambres respectives pour les avoir bien en vue toute l’année! (Et comme mon fils a mis le mot « propres », sur sa roue, je vais pouvoir le lui pointer, quand il ne voudra pas prendre son bain! Ha! Ha!)

Ah! J’allais oublier… Voici, nos roues! Comme vous pouvez le constater, nous avons chacun notre style! 😉

Pst! Vous montrer cela ici, c’est un peu comme vous partager un petit coin de mon jardin secret! Je le fais bien humblement, pour que vous puissiez voir ce dont il s’agit. À vos ciseaux, prêts, partez!

53655096136__2b9f8125-8a1b-45b7-afac-78a4be714ba61.jpeg
La roue de mon garçon de 8 ans
53655099948__90351E35-9634-48E4-A1E2-FE48ED4DA01D
La roue de ma fille de 10-ans-bientôt-11
IMG_0694.jpeg
Ma roue!

Créer le calme

La neige qui tombait tout doucement, aujourd’hui, m’a donné envie d’un dimanche calme, loin de toute pression. J’ai sorti mes pinceaux, mon cahier, ma peinture et je me suis assise à la table, avec une petite musique d’ambiance. Mes enfants, qui jouaient aux jeux vidéo, sont tous venus voir ce que je faisais. Puis, j’ai entendu trois « Moi aussi! »

Je leur ai fait une place à la table et nous avons pris plaisir à créer ensemble.

– Qu’est-ce que tu dessines, Maman?

– Je ne sais pas. J’y vais selon l’inspiration.

– Tu te laisses aller, comme grand-maman?

J’ai éclaté de rire. « Oui, exactement comme grand-maman! »

Ma mère suit des cours de peinture et s’épanouit de semaine en semaine. C’est tellement beau de la voir!

Alors, mes enfants et moi nous sommes laissés aller, comment grand-maman! C’était un très beau moment!

Voici mon œuvre!

View this post on Instagram

La neige qui tombait tout doucement, aujourd’hui, m’a donné envie d’un dimanche calme, loin de toute pression. J’ai sorti mes pinceaux, mon cahier, ma peinture et je me suis assise à la table, avec une petite musique d’ambiance. Mes enfants, qui jouaient aux jeux vidéo, sont tous venus voir ce que je faisais. Puis, j’ai entendu trois « Moi aussi! » Je leur ai fait une place à la table et nous avons pris plaisir à créer ensemble. « Qu’est-ce que tu dessines, Maman? » « Je ne sais pas. J’y vais selon l’inspiration. » « Tu te laisses aller, comme grand-maman? » J’ai éclaté de rire. « Oui, exactement comme grand-maman! » Ma mère suit des cours de peinture et s’épanouit de semaine en semaine. C’est tellement beau de la voir… Alors, mes enfants et moi nous sommes laissés aller, comment grand-maman! C’était un très beau moment! Voici ma création! #muses #mcommemuses #créerlemeilleurdesoi #inspiration #art #peinture #painting

A post shared by Anne-Lune (@anneluneofficiel) on

Il faut dire que nous avons aussi été inspirées par le magnifique livre Créer le meilleur de soi, de ma copine blogueuse Manon Lavoie. Si vous voulez créer le calme dans votre vie, c’est LE livre à lire! C’est de toute beauté et sans aucun doute la lecture la plus inspirante que j’ai faite depuis des années! Depuis que je déguste (c’est vraiment le mot!) les pages de ce bouquin, j’ai remis les crayons et les cahiers au centre de ma vie. Ça fait tant de bien à la girouette que je suis! Vous voulez en savoir plus? Allez voir le site de l’auteure: M comme muses.

Je vous souhaite d’oser prendre le temps de vous recentrer et vous détendre! Bon dimanche, les amis lunatiques!

IMG_4171

L’enfant qui lit

La vie de maman, ce n’est pas toujours rose. On a nos bons coups et… nos moins bons coups. Par exemple, certains de mes enfants rechignent sur à peu près toute la nourriture que je leur présente. D’autres ont des réactions vives, voire impolies, qui me font parfois douter de mes compétences parentales. Or, il y a une chose que je pense avoir réussie. Oui, une: celle d’avoir transmis l’amour de la lecture à mes enfants.

J’ai travaillé fort, pour ça! Ils n’avaient que quelques mois, quand je leur ai mis leurs premiers livres dans les mains. C’étaient des livres en plastique souple, qu’ils pouvaient traîner dans le bain et mâchouiller. Puis, vinrent les premiers livres cartonnés, les livres-disques, les auteurs d’ici et d’ailleurs. Je les ai inscrits à la bibliothèque dès leur jeune âge et nous la visitons encore régulièrement. Ils lisent également sur le iPad, quand on manque de lecture et que la biblio est fermée. J’ai tant de fois fait la lecture à mes petits, qui étaient blottis contre moi, sur le divan. Je me suis amusée à changer les voix des personnages et à changer le texte des livres qu’ils savaient par cœur. Maintenant qu’ils savent tous lire, nous essayons d’avoir, chaque soir, un moment de lecture et de calme, dans le lit, avant d’éteindre la lumière pour la nuit.

Hier, j’ai annoncé à mes enfants que nous allions les amener au Salon du livre de Montréal, aujourd’hui. Vous auriez dû voir leur réaction: ils étaient tellement contents! Ils l’étaient encore plus quand ils ont su que nous allions leur donner un petit budget pour qu’ils puissent se choisir des livres!

FullSizeRender-3.jpeg

Arrivés là-bas, je leur ai suggéré de faire le tour des kiosques, de prendre des photos des livres qui les intéressaient, puis de choisir leurs préférés. Or, ils bougonnaient… Ils voulaient tous aller directement au kiosque des livres qu’ils connaissaient, n’étaient pas ouverts à magasiner et parcourir les allées… Ouin. Pour l’ambiance, c’était un peu raté! Alors que je souhaitais leur faire plaisir et passer du bon temps en famille, je me retrouvais avec trois marabouts!

Heureusement, à un moment, ils sont arrivés au kiosque de la collection Big (ce sont des romans écrits avec de très gros caractères et ils les apprécient beaucoup). J’ai senti l’énergie changer. Les ondes se sont mises à vibrer: je les sentais tous les trois très excités et emballés d’avoir autant de choix! Ils ont décidé de choisir quelques livres dans ce kiosque. Ils ont même pu les faire dédicacer par les auteurs, qui étaient sur place. Ouf! Nous avions sauvé notre après-midi!

FullSizeRender-1.jpeg
Mon fils en compagnie de l’auteure Geneviève Guilbault

Par la suite, nous sommes revenus par un des premiers kiosques que nous avions visités pour faire nos derniers achats, puis nous sommes allés dîner. Nous avions apporté notre lunch et avons pu nous assoir dans l’espace Boîte à lunch (où il y a des tables, mais sans obligation d’acheter de la nourriture).

Les enfants avaient déjà le nez plongé dans leur livre, le sandwich d’une main et le roman de l’autre. Mon cœur était attendri! J’étais fière. Fière de l’héritage que nous avons réussi à passer à ces petits êtres. Quand on lit, on ne s’ennuie jamais!

Au retour, les cocos ont lu dans la voiture. À notre arrivée à la maison, ils ont lu encore. Avant le dodo aussi. De vrais passionnés! Trop mignon!

Si vous avez l’occasion, allez faire un tour au Salon du livre de Montréal, ce weekend! C’est jusqu’au lundi, 20 novembre. C’est vraiment impressionnant, tout ce qu’on y trouve et en plus, on y fait de belles rencontres! Si c’est trop gros, trop loin, trop « pas un bon moment » pour vous, prenez le temps d’aller visiter la bibliothèque de votre quartier. Il y a là aussi de belles découvertes à faire et, qui sait, peut-être de beaux moments de bonheur à partager avec vos enfants!

Sur ce, je vous laisse, j’ai de la lecture à aller dévorer! 😉

img_98531-e1510977207540.jpeg

 

Nouvelle capsule Web: Fabriquer un baluchon

Salut mon ami lunatique!

Comme tu le sais peut-être, le titre de mon nouveau spectacle est Mon baluchon. J’ai pensé te montrer comment fabriquer un baluchon, à la maison. Tu vas voir, c’est tout simple! J’espère que cela te permettra de t’inventer de belles aventures!

Si tu en fais un, envoie-moi une photo de toi et ton baluchon à cette adresse: info@anne-lune.com

Peut-être te retrouveras-tu en vedette sur ma page Facebook!

Bon visionnement!

 

Le garçon aux p’tits oiseaux

Ou quand on ose proposer autre chose que la Pat’ Patrouille

Mon père est un passionné d’oiseaux. Plus que ça, en fait. C’est un passionné de photographie d’oiseaux. Les gens de son village le connaissent. Étant un grand marcheur, on peut l’apercevoir, armé de son téléobjectif, à l’affût du moindre battement d’ailes. Il a même un accès privilégié au terrain de certains citoyens, qui l’invitent à aller immortaliser les petites bêtes à plumes nichant chez eux.

C’est chouette, avoir un papa qui fait de la photographie d’oiseaux. Dans mon fil Facebook, j’ai une panoplie de clichés inspirant le calme et le grand air. J’apprends les noms des oiseaux, leurs particularités… C’est une belle passion qu’il partage avec nous, ses enfants, mais également avec son réseau.

Pour souligner l’anniversaire de mon plus jeune, mon père lui a écrit une magnifique lettre où il le comparait à un cardinal. Vous savez, ce bel oiseau rouge flamboyant? Fiston était tellement heureux… Il a gardé sa lettre précieusement.

_MG_0728j.jpg
L’image accompagnant la lettre de mon père à son petit-fils. Une photo de cardinal prise à l’une de ses mangeoires. Crédit: Fabien Nadau

Puis, une semaine plus tard, ma mère m’a demandé: « Nous aimerions offrir un livre sur les oiseaux à ton coco. Penses-tu que c’est une bonne idée? Est-ce que ça fait « trop vieux »? » Hum. Bonne question! Dans les faits, le coco en question avait éclos huit ans auparavant… Un livre d’oiseaux en cadeau? Ben… pourquoi pas! Soyons fous! Faisons un pas à côté de la voie classique qui, elle, est parsemée de Playmobil, Lego, Beyblades et des personnages de la Pat’Patrouille!

jouets vs livre oiseaux.jpg
Le fameux livre reçu en cadeau. Crédit: Anne-Lune

Mes parents lui ont laissé le précieux sac, décoré d’un magnifique dessin de cardinal et débordant de papier de soie. Un vrai cadeau thématique!

À l’ouverture du sac, un point d’interrogation s’est dessiné dans le visage de fiston. Quand je lui ai expliqué ce que c’était, ses yeux sont devenus tout grands. Il s’est mis à le feuilleter frénétiquement. Il est tout de suite tombé sur la section « comment fabriquer une mangeoire », puis sur celle où l’on explique le mélange de graines à faire pour attirer tel ou tel type d’oiseau.

La fin de semaine suivante, je me suis rendue à la quincaillerie avec mon fils pour faire l’achat d’une mangeoire. Ça fait longtemps que j’en veux une, alors c’était un cadeau pour fiston, mais aussi pour moi! Nous avons finalement choisi un beau modèle de luxe: on voulait que nos oiseaux soient traités aux petits oignons! Hi! Hi!

IMG_4978.jpg
Roselin pourpré à l’heure de la collation. Crédit: Anne-Lune

Sur le chemin du retour, fiston me demandait sans cesse: « Quand est-ce qu’on arrive, Maman? » Il avait tellement hâte d’arriver à la maison et de montrer notre belle mangeoire à son frère, sa soeur et son père!

En arrivant à la maison, nous avons installé la mangeoire bien en vue, accrochée à une branche de l’arbre, devant notre maison. Chaque matin, nous nous faisons un plaisir d’observer les oiseaux qui viennent se remplir la panse: cardinaux, geais bleus, quiscales bronzés, juncos ardoisés, étourneaux sansonnets, sittelles à poitrine blanche, moineaux… Wow! Tant de couleurs et de formes différentes à admirer!

IMG_4975.jpg
Tourterelle triste et geai bleu, en file d’attente à la mangeoire. Crédit: Anne-Lune

Quand nous n’arrivons pas à reconnaître l’oiseau, nous cherchons dans le beau livre de mon garçon. Nous avons aussi débuté un cahier dans lequel nous notons la date et le nom des oiseaux que nous avons observés. C’est, en quelque sorte, un registre que nous pourrons consulter, au fil des années. Nous pourrons en apprendre davantage sur les migrations. Tout ça le ravit! Vous devriez le voir: il y a plein d’étoiles, dans ses yeux, quand il parle d’oiseaux. Puis, quand il part pour l’école, le matin, il me lance, complice: « Maman! N’oublie pas de regarder quels oiseaux vont venir, ce matin! »

IMG_4984.jpg
Notre registre « à la bonne franquette ». Crédit: Anne-Lune

La semaine dernière, une dame est allée faire une présentation sur les oiseaux, à l’école. Elle demandait aux enfants s’ils étaient capables d’identifier certaines espèces. À un moment, elle a montré l’image d’un pic. Les enfants ont tous répondu que c’était un pic-bois, sauf fiston, qui a précisé: « C’est un pic mineur. » La dame était, semble-t-il, bien impressionnée. J’étais bien fière de lui, quand il m’a dit ça… et lui aussi! « J’en ai vu un, quand je suis allé prendre une marche avec grand-papa! » m’a-t-il lancé, comme si c’était une évidence. Cré coco!

Après réflexion, j’ai l’impression d’avoir assisté à la naissance d’une passion. Mes parents ont osé offrir un cadeau « hors du commun » à mon enfant et je les en remercie. Ils ont allumé une étincelle. Est-ce une passion passagère? Peut-être. Peut-être aussi que ce cadeau restera gravé dans sa mémoire pour la vie! Ça ne m’étonnerait pas du tout!

Alors, osons! Osons sortir des sentiers battus et faire découvrir des choses aux enfants. Ils ne le réaliseront peut-être pas dans l’immédiat, mais un jour, ils vous remercieront peut-être de les avoir ouverts sur un nouveau monde!

 

P.S. Si vous souhaitez vous procurer ce livre, le titre est Le grand livre pour attirer les oiseaux chez soi, aux Éditions Broquet.

P.S. Un souvenir revient à ma mémoire, en écrivant ce texte (merci Maman!). En maternelle, mon autre fils rêvait d’avoir un livre sur le corps humain. C’est, encore une fois, ses grands-parents qui le lui ont acheté. Il avait fait une présentation sur le fonctionnement du système nerveux, dans sa classe. Ça m’avait tellement étonnée et impressionnée! Il voudrait devenir chirurgien. Il ne le sera peut-être pas, mais c’est beau de le voir rêver! Osons!

 

 

Sources photos:
‘Playmobil’ Producers Blast Weinstein Company in Cross-Complaint
https://www.lego.com/en-us/city/videos
http://www.nautiljon.com/animes/metal+fight+beyblade.html
http://hachette-jeunesse.com/paw-patrol-la-pat-patrouille

Activités interactives pour enfants

Cet été La Presse+ offre à ses lecteurs une section Plaisirs d’été des plus dynamiques! Des activités interactives seront proposées aux jeunes (et jeunes de coeur) à chaque jour de la semaine.

Les lundis, les enfants pourront s’amuser avec des jeux sonores. Ils seront appelés à reconnaître des sons ou même des langues! IMG_1860 - copieLes mardis, c’est la géographie qui sera à l’honneur. Connaissons-nous notre planète? Vous pourrez tester vos connaissances!IMG_1861 - copieLes mercredis, les enfants pourront mettre leur talent artistique à l’oeuvre avec un dessin à colorie ou un dessin formé de points à relier. Les dessins seront inspirés de suggestions de sorties familiales.IMG_1862 - copieLes jeudis, place aux petits cuistots! La Presse publiera des vidéos de recettes simples à réaliser avec les enfants. Si je me fie au succès qu’ont les recettes filmées en accéléré, chez nous, il y a beaucoup de plaisir et d’inspiration en vue!
IMG_1863 - copieLes vendredis, les enfants seront appelés à participer au grand jeu de l’été. Ils auront cinq éléments de la nature à trouver au cours de la semaine pour récupérer un maximum de points! C’est presque comme le Grand jeu Enviro-fruit, finalement! 😉IMG_1864 - copieLes samedis, c’est le temps de lire un peu! Une bande dessinées sera mise en ligne, au plus grand plaisir des petits et grands lecteurs!
IMG_1865 - copieEt finalement, les dimanches, les lecteurs de La Presse+ pourront tester leurs connaissances sur divers thèmes grâce aux colles de la semaine. À noter: ils pourront choisir le niveau de difficulté. Bien pensé! IMG_1866 - copieMerci à La Presse+ pour ces bonnes idées! Ce sera une raison de plus pour avoir hâte d’ouvrir l’application, le matin! De quoi occuper les cocos en vacances qui, très bientôt, pousseront des « j’sais pas quoi faiiiiiiiire! » 🙂

 

Danse avec Anne-Lune!

Une nouvelle chorégraphie

Pour mes petits fans qui aiment danser, j’ai commencé à réaliser des capsules où je présente, de façon toute simple, les chorégraphies des refrains de mes chansons. Ainsi, les enfants qui le désirent peuvent s’amuser devant leur écran et venir danser avec moi, lors de mon spectacle!

Cette semaine, je vous présente la chorégraphie de ma chanson Papa Pillon. Pour la pratiquer, les enfants peuvent aller chercher une doudou (ou même une serviette de plage!) pour se faire des ailes de papillon!

Amusez-vous bien, les amis!

Je vous ai même préparé une liste de lecture des vidéos de danse! La voici!

Un vidéoclip en « stop motion »

Depuis deux mois, je vis presque comme une ermite. C’est qu’en mars dernier, j’ai eu l’idée de créer mon tout nouveau vidéoclip en utilisant la technique stop motion (image par image). C’était un excellent flash, mais ouf! Ça m’a demandé BEAUCOUP de patience!

J’ai commencé par dresser le storyboard avec mon cher amoureux-partenaire-collègue, Jean-François. J’ai dessiné grosso modo ce que nous voulions voir sur chaque plan. Ça donne un cahier de gribouillis comme ceci…

Capture d’écran 2016-05-18 à 22.00.16

Par la suite, j’ai regardé des vidéos sur Internet pour avoir des trucs pour construire mes figurines en pâte à modeler et mes décors (principalement avec des objets du bac de recyclage). Je me suis lancée dans la confection de ceux-ci. Cette étape aura été la plus longue!

Vous pouvez avoir un aperçu du travail qui a été fait en visionnant cette Capsule Web, lancée plus tôt aujourd’hui.

C’était un gros défi que je me lançais. J’ai rencontré plusieurs embûches: des personnages qui avaient du mal à tenir debout, des saletés qui collaient à la pâte à modeler, de l’éclairage difficile à placer pour avoir de beaux résultats, pas toujours assez d’images pour faire un plan de quelques secondes… Bref, ce fut rocambolesque! Les gens de mon entourage devaient être tannés de m’entendre parler de mes aventures de vidéaste!  Ha! Ha!

Aujourd’hui, je suis fière du chemin parcouru pour arriver à ce produit. J’ai ÉNORMÉMENT appris! Je pense avoir relevé le défi que je m’étais lancé!

Curieux de voir le résultat final?  C’est par ici! Mesdames et messieurs, voici le vidéoclip officiel de ma chanson Fourmi Dable!

N’hésitez pas à le partager, à le faire voir à vos enfants et à me partager vos réactions! C’est ma paie!

Amitiés,

Anne-Lune xx