Anne-Lune tire la plogue!

C’est difficile pour moi d’écrire ce titre-là. En pleine pandémie, puis à l’aube de la deuxième vague de COVID-19, ma tête a eu le temps de réfléchir et de remettre bien des choses en question. Je pense que je vous dois quelques explications sur cette révérence, que je tire aujourd’hui.

Dès le début de la pandémie, comme bien des artistes, j’ai été foudroyée par la fermeture d’à peu près tout. Le confinement m’a d’abord permis de me reposer, moi qui roulais à 100 milles à l’heure depuis plusieurs années. Puis, après une semaine de pause, puis deux, puis trois, a suivi l’annulation de tous mes spectacles estivaux. J’étais sonnée comme si quelqu’un m’avait donné un coup de pelle dans le front! Je ne comprenais plus rien; c’est comme si tous mes réflexes professionnels étaient freinés.

Faire des efforts de promotion pour vendre le spectacle, alors que tout le monde était confiné chez soi, à quoi bon? Essayer d’amuser les enfants avec des vidéos? Le cœur n’y était pas. Je n’avais pas envie non plus de brûler mon contenu, alors que les habitudes et les besoins des gens étaient difficiles à cibler… Je ne voulais pas donner un coup d’épée dans l’eau!

Un jour, lors d’un appel désespéré à ma mère, je me suis même entendu dire: « Maman! Je pense que c’est la fin d’Anne-Lune! » Je ne voyais pas comment je pouvais continuer à tenir ce projet à bout de bras, alors que je n’avais plus de spectacles pour rentabiliser mes efforts et tout le temps que j’y mettais. Mes craintes allaient même au-delà de ça: j’avais peur que ce soit la fin des spectacles vivants, devant public.

Après de nombreuses positions de yoga pendant lesquelles j’ai tenté de respirer par le nez, je me suis assise à ma table et j’ai pris le temps d’écrire à chacun de mes petits correspondants. Ça m’a pris des semaines, mais c’est à peu près tout ce que j’arrivais à faire.

Puis, le sentiment de culpabilité est embarqué par-dessus le tas d’émotions que je ressentais déjà. Je me sentais mal de ne pas arriver à composer quoi que ce soit, alors que j’avais ENFIN du temps! Pourtant, quand j’entendais des entrevues avec des artistes, à la télévision et à la radio, je réalisais que je n’étais pas la seule à être figée et à ne plus arriver à créer.

Les mois ont passé: six mois sans donner de spectacles. C’était un réel sevrage, pour moi… La dernière fois, c’était pendant mes congés de maternité, il y a 11 et 13 ans! Ouf… Pas facile de garder la motivation sans avoir le nanane que représente la rencontre avec le public!

Jean-François, mon amoureux, mon ami, mon collègue, le compositeur des chansons d’Anne-Lune et mon partenaire d’affaires, n’avait plus de spectacles comme sonorisateur pour d’autres artistes non plus. Il a commencé à réfléchir sur son avenir professionnel. Devait-il aller se chercher une autre formation ou changer de branche? Personnellement, je n’étais pas prête à changer de métier.

Il faut dire que j’aime beaucoup mon travail de chanteuse. J’aime mon travail de comédienne, également. Ce dernier, j’ai pu recommencer à le pratiquer, une fois que les équipes ont pu rentrer sur les plateaux de tournage. Or, pour la scène, je sais qu’il faudra attendre encore avant de pouvoir recommencer. Pour les festivals et les événements corporatifs, ça ira sans doute à 2021…

Cette semaine, j’avais quatre représentations du spectacle Mon baluchon d’Anne-Lune dans un CPE. Là où j’en étais dans ma réflexion, à ce moment-là, je pensais bien que cela allaient être mes derniers spectacles. Sérieusement, je m’en allais là-bas, à la fois fébrile de recommencer à chanter et triste de terminer cette grande aventure. J’avais même tourné cette vidéo, ne sachant pas ce qu’il allait se passer après la quatrième et dernière représentation.

Puis, après un long meeting téléphonique mon collègue Luc, de chez Pierre Gravel international (qui est l’agent d’Anne-Lune), Jean-François et moi avons décidé qu’il nous fallait peut-être tout simplement prendre une pause, question d’explorer d’autres facettes de notre métier, de relâcher la pression de créer à tout prix et de prendre soin de notre famille. Prendre le temps de penser à autre chose, quoi!

Anne-Lune, ça a occupé mon esprit presque 24h sur 24, depuis les débuts, en 2013. J’essayais constamment de trouver des idées, de voir comment je pouvais pousser le projet, l’amener plus loin, le développer. J’ai vécu des moments incroyables avec les enfants, toujours guidée par le profond amour que j’ai pour les tout-petits. J’ai voyagé à travers le Canada, d’un océan à l’autre. Je me suis épanouie comme artiste et développé des tas de compétences. Je ne savais même pas que ma tête pouvait porter autant de chapeaux! Aujourd’hui, je pense que j’ai besoin d’un « break » et je crois que le fait que les spectacles « live » ne soient plus ce qu’ils étaient me permet de prendre cette pause.

En bon québécois, disons donc qu’Anne-Lune tire la plogue pour une durée indéterminée. Je viendrai peut-être vous faire un petit coucou ici ou sur mes réseaux sociaux, si l’inspiration y est, mais je désire relâcher les efforts de création et de promo.

Après 7 ans de travail acharné, plus de 300 spectacles, des formulaires à remplir, des dates butoir, l’envoi de mille et un courriels, d’appels de toutes sortes, de meetings, de création de chansons, de shows et de vidéoclips, de gestion de réseaux sociaux, d’écriture de billets de blogue, d’entretien de liens avec mes petits fans, voilà qu’il est temps pour moi d’embarquer dans une bulle, de sauter dans un espace-temps différent, d’observer le monde et de vivre un peu.

Merci à mon équipe de chez Pierre Gravel international pour son soutien précieux et généreux, merci à Sandra Rossi RP Représentation et ses collègues pour les communications, merci à tous ceux et celles qui ont eu l’occasion de participer de près ou de loin à ce beau grand projet et surtout, merci à vous, mes petits et grands amis lunatiques pour vos petites lumières dans les yeux et votre amour.

On va se revoir!

D’ici là, prenez bien soin de vous et de vos proches. Bonne vie! 🙏🏻❤️😘

Vers une reprise des spectacles pour enfants?! 🤩

La semaine dernière, j’étais en vacances. Complètement dans le moment présent, en camping avec mon amoureux et mes enfants, j’ai peu regardé mon cellulaire… En fait, juste assez, question de ne pas manquer de contrats! (Ah, la vie de pigiste!) C’est là que j’ai pu lire que la situation de la COVID-19 évoluait, au Québec, et que le gouvernement assouplissait les règles pour la diffusion de spectacles, ce qui me donnait espoir de présenter bientôt des spectacles pour enfants dans les municipalités!

J’ai lu en diagonale. Une phrase a accroché mon attention: « L’ADISQ accueille avec enthousiasme l’autorisation donnée par le gouvernement du Québec pour les évènements intérieurs et extérieurs dans les lieux publics avec un maximum de 250 personnes à partir du 3 août prochain.« 

Wow! Je me suis tout de suite emballée! J’ai tellement hâte de retrouver mon travail, ma tournée de spectacles pour enfants, les belles rencontres avec le jeune public! C’est sûr qu’avec la distanciation sociale, ce sera un peu différent… Par exemple, je ne pourrai pas aller danser avec les amis, car souvent, ils ne peuvent s’empêcher de me faire des câlins! 😉 Je ne pourrai pas non plus faire de rencontres avec les enfants, après avoir donné des spectacles… Or, si, au moins, on peut recommencer à avoir du plaisir dans des événements culturels, ça, c’est positif! On s’accroche à toutes les bonnes nouvelles! 🙏🏻❤️

Il faut savoir que j’avais un bel été en perspective, quand la pandémie est venue tout chambouler… Nous avons dû reporter à l’an prochain la majorité des engagements. Je me retrouve donc avec un calendrier libre pour les villes qui aimeraient « booker » des spectacles à la dernière minute! Ça n’arrive pas souvent, ça! Il faut en profiter!

Mes offres de spectacles jeunesse

Je lance donc un appel aux municipalités. Si vous désirez un spectacle chaleureux, incluant de la danse, de belles valeurs et des sourires à profusion, je suis là, avec mon spectacle Hop la vie! Les enfants et moi aurons un plaisir fou à nous retrouver!

Si vous préférez attendre à l’automne et présenter un spectacle de Noël aux familles de votre ville, sachez que je reprendrai la route avec mon spectacle Anne-Lune et le lutin Balthazar dès novembre. Réservez tôt pour obtenir votre choix de date, dans ce mois souvent très intense! Les infos sont ici!

Bien sûr, je vous invite à passer le mot! Aidez-moi à poursuivre mon métier d’artiste jeunesse! C’est un projet qui me tient à cœur!

J’ai super hâte de vous revoir! À très bientôt, j’espère!

Anne-Lune xx

Confinement et bruit ambiant

Je voulais vous écrire. Je le veux encore. Vraiment. Pour garder le lien. Pour vous dire à quel point je pense à vous et à vos petits mousses. Vous êtes là, dans ma tête et dans mon cœur, à tous les jours. Or, tout semble avoir été dit. Tout semble avoir été écrit.

En cette pandémie de la COVID-19, où plus rien ne semble comme avant, il y a un bruit ambiant. Beaucoup de bruit, en fait. Le bruit des informations, qu’on avale à grandes gorgées avec notre café, après le dîner. Le tintamarre des enfants qui, confinés dans la maison, mettent le volume de la télé ou de leurs mille autres écrans trop fort. Le « chamaillage », le « picossage ». Le chien qui jappe.

Il y a le bruit de nos inquiétudes et de nos angoisses.

Je pense qu’il y a même quelqu’un qui a monté le son de la trame sonore de mes rêves. D’ailleurs, ceux-ci ressemblent davantage à des films d’action, ces temps-ci. Ce n’est pas reposant! 😨

Ajouter ma voix au bruit actuel, est-ce bien nécessaire? Peut-être pas. Si c’est le cas, passez Go et réclamez 200$. En fait, je vous en prie, ne réclamez pas! Avec tous mes engagements annulés ou reportés à cause de la crise, il y a de fortes chances que je ne puisse pas vous payer!

Deuils d’artiste

D’ailleurs, parlons-en, de ces engagements. Des spectacles et des tournages annulés, des délais sur mes contrats de narration, plus de possibilités d’auditionner pour des rôles… Les temps sont durs. Au fond de mon petit cœur d’artiste, j’espère que lorsque la crise sera derrière nous, les gens ne m’auront pas oubliée. 😰C’est tellement difficile, faire sa place et réussir à tirer son épingle du jeu, dans ce milieu!

Un nom de spectacle évocateur

J’ai sorti la bande-annonce de mon nouveau spectacle LA MÊME JOURNÉE que le gouvernement fermait les écoles, au début du confinement. 🤦🏽‍♀️Le titre que je lui avais donné? Hop la vie! Si les plus sarcastiques seront tentés de dire que j’ai le sens du timing (en voulant dire que je ne l’ai VRAIMENT PAS), moi, je me dis qu’après toute cette crise, c’est de ÇA, dont nous aurons besoin: un spectacle… HOP LA VIE! 😉(Pst! Appelez mon agent! Vous allez voir, on va en avoir, du plaisir, quand nous pourrons être enfin réunis!)

Vivez-vous bien votre confinement?

Parlant de confinement, comment vivez-vous ça, vous? Ici, je dois admettre que ça va plutôt bien. Les enfants sont rendus grands (un 11 ans et deux 13 ans) et sont assez autonomes. Or, j’ai une pensée pour ceux qui ont des enfants en jeune âge, qui demandent une surveillance de tous les instants. J’ai une pensée pour les parents d’enfants avec des problématiques diverses. J’ai une pensée pour les enfants dont les parents ont des problématiques diverses (ça va des deux côtés, ces affaires-là). J’ai une pensée pour les enfants et les femmes qui vivent dans des milieux agressifs, voire violents. J’espère que les gens qui ont besoin d’aide n’hésiteront pas à en demander. Je vous mets des numéros à la fin de ce billet, au cas où ça pourrait vous servir.

Comment vous occupez-vous, à la maison? Comment occupez-vous vos enfants? Avez-vous eu le temps de faire des choses que vous n’aviez jamais le temps de faire? Lesquelles? Je suis curieuse!

Dans une capsule de ma chaîne Youtube, je vous parle des activités qui m’occupent, ces temps-ci. Je vous avoue que la liste des choses que je veux faire est longue! J’ai des projets créatifs pour une vie ou deux, alors, je me mets des petits objectifs à chaque jour. Rien de stressant, parce que… oust! les stress inutiles! On n’a pas besoin de ça en ce moment!

Du temps pour correspondre

Un de mes désirs, c’est de prendre le temps d’écrire à tous mes petits correspondants du projet Les correspondances d’Anne-Lune (même ceux qui ne m’ont pas écrit au cours de l’année). Chers parents, si vous avez changé d’adresse, je vous invite à la corriger tout de suite via le formulaire de mon site. J’aimerais envoyer des parcelles de bonheur à mes amis lunatiques par la poste (et je veux m’assurer que la lettre adressée à votre enfant ne rebrousse pas chemin). Pour les parents qui aimeraient inscrire leur(s) enfant(s), il est toujours temps de le faire. Lancez-vous! Ça vous fera une belle activité à faire en famille!

L’école à la maison est ouverte!

Dites-moi… avez-vous commencé à faire l’école à la maison? On ne sait toujours pas quand nos enfants pourront retourner sur les bancs de l’école et s’ils pourront terminer l’année scolaire en cours. Hier, le gouvernement du Québec mettait en ligne sa plateforme L’école ouverte, répertoriant plein de ressources pour avancer les matières, en ces temps d’isolement familial. Bien qu’on insiste sur le fait que ce ne soit pas obligatoire, on mentionne que cela peut quand même aider à stimuler l’intellect de nos jeunes.

Pour notre part, nous avons décidé de mettre une certaine structure dans ce congé forcé, après deux semaines de « gros n’importe quoi ». Nous avons demandé aux enfants de travailler deux matières par jour, de bouger et d’écouter 15 minutes de télévision en anglais quotidiennement. Les trois enfants ont eu des réactions différentes, passant de la motivation au plus grand désespoir. Chose certaine, l’expression sur mon visage, après ce premier essai, était celle-ci:

Suite à cette expérience, mon constat, c’est qu’avec trois enfants déstabilisés et des parents dépassés par le fait de devoir créer un plan de travail et trouver du matériel pédagogique pour chacun, ça prend BEAUCOUP de patience! On verra si on arrive à trouver un rythme. Je ne me décourage pas; ça m’a juste un peu « saisie », disons. J’ose imaginer que je ne suis pas la seule. 🤷🏽‍♀️

Le bruit des pensées

Voyez comme mon esprit passe d’un sujet à l’autre. Voyez comme le bruit ambiant influence le brouhaha qui règne dans nos esprits. On dirait qu’on l’entend plus, ce bruit, isolés dans nos maisons, avec nos activités qui sont sur « pause ». Que ferons-nous, après cette crise? Recommencerons-nous le même tourbillon infernal qu’avant? Le travail, les courses, les enfants, les activités de l’un et de l’autre, les multiples rendez-vous, les horaires pas possibles? Qu’allons-nous apprendre de tout ça?

J’aimerais bien voir dans l’avenir… peut-être pour me rassurer, me réconforter, me donner du courage. Une chose est sûre, il y a clairement matière à réflexion, à travers tout ça. Malgré ce bruit, je pense qu’on doit se forcer à laisser place au silence, aussi. Juste assez. Le temps d’inspirer et d’expirer plusieurs fois. À défaut de voir dans l’avenir, vivre l’instant présent. 🙏🏻

J’ai hâte de vous revoir, chers amis. J’ai hâte de chanter pour vous. La scène me manque. J’ai hâte de serrer vos petits mousses dans mes bras et de voir leurs sourires. J’ai hâte que ce virus ne fasse plus les manchettes et qu’on reprenne une vie un peu plus « normale ».

J’envoie une grosse dose d’amour et de courage à vous et votre famille. Prenez bien soin de vous. Ce n’est pas facile, tout ça, mais… ça va bien aller! Soyons forts! 🌈👊🏼

Des numéros importants, en ces temps de crise

Tel-Jeunes (par téléphone, texto, clavardage et courriel)
1-800-263-2266

Ligne Parents (par téléphone ou clavardage)
1 800 361-5085

SOS – Violence conjugale
1 800 363-9010

Ligne 1 888 APPELLE (prévention du suicide)
1 866 277-3553

Besoin d’aide alimentaire
N’hésitez pas à appeler le Centre de bénévolat de votre région pour savoir si vous pouvez obtenir de l’aide alimentaire et de quelle façon ils procèdent. Vous n’êtes pas seuls.

Les tracas d’une mère en tournée

Hier, je suis tombée sur cet article de La Presse, Conciliation travail-famille – Mères en tournée (Josée Lapointe, 14 décembre 2019). Évidemment, étant moi-même une maman et une artiste en tournée, je me suis tout de suite sentie interpellée! D’autant plus que j’avais pensé écrire sur mon blogue au sujet du déroulement des dernières semaines, qui ont sans doute été les plus « rock’n roll » de ma vie, côté conciliation travail-famille! Je vous livre ici l’envers de ma vie d’artiste et maman sur la route; une belle façon de faire le bilan des trois dernières semaines!

Article de La Presse, Conciliation travail-famille – Mères en tournée
par Josée Lapointe, 14 décembre 2019

Une montagne à gravir

Tout d’abord, il faut savoir que 2019 était la cinquième année de tournée de mon spectacle de Noël. Les dates ont commencé à être réservées dès le printemps, mais c’est à l’automne que la vague a déferlé. Mon agente m’appelait, m’écrivait, gérait le tout de main de maître, pendant que j’étais très occupée sur les plateaux de tournage. J’ai essayé de me garder quelques jours de congé, en vain. Des contrats se sont ajoutés: un shooting photo pour une grosse compagnie, une journée de tournage, un spectacle avec mon groupe de musique Kayak dans un party de compagnie et un spectacle de Noël qui s’est glissé sur la seule case libre du calendrier. Je n’ai pas pu dire non. Il faut dire que, dans le milieu artistique, on a tendance à sauter dans le train quand il passe. On ne sait jamais quels détours il pourrait prendre la prochaine fois!

En voyant la fin du mois de novembre arriver, je voyais la montagne devant moi. Les hôtels avaient été réservés. (Ça, c’est le côté chouette!) Mais il y a l’envers de la tournée qui commençait à me tracasser. Cet envers, c’est la vie personnelle et dans mon cas, ma vie de maman.

Vous pourriez dire: « Oui, mais le père des enfants, il fait quoi, lui? Il pourrait prendre sa part de responsabilités! Prendre soin des enfants pendant que tu es en tournée! »

Oui, mais… non.

Pourquoi? Parce que le père de mes enfants, mon amoureux, est le co-producteur et le sonorisateur des spectacles! Nous partons donc ensemble sur la route! Aïe, aïe, aïe! Mamma mia! Si, sur papier, ça semble une superbe idée (wow! du temps en couple, sans notre progéniture), concrètement, c’est VRAIMENT compliqué!

Les préparatifs

Nos enfants grandissent. Ça simplifie certains aspects de la gestion familiale, quand on part. Je les vois vieillir et wow! Il gagnent en autonomie! Ils peuvent se garder seuls pour certaines périodes, mais pas toutes… J’avais donc fait un horaire de nos besoins en aide familiale de façon assez détaillée. Ça ressemblait à ça, mais pour pratiquement tous les jours de la semaine! 😱

Vous aurez compris que mes trois enfants jouent au hockey. Mon plus jeune joue pour une équipe deux lettres (élite) et a des pratiques en semaine. Ma fille a aussi du club de course en semaine et nous devons assurer le transport. Quel casse-tête, quand on est absents! Ça, c’est sans compter, la livraison de la commande de la campagne de financement de ma fille (pour son voyage scolaire), puis de mon fils (pour son hockey), les séances d’entraînement pour moi (il faut bien garder la santé physique et mentale), les signatures de devoirs et examens, la gestion des lunchs et toutes les autres obligations que vous pouvez imaginer…

Heureusement, cette année, la grande fille de mon amoureux pouvait nous donner un coup de main. Wow! Une aide familiale, qualité 5⭐️!

Revenons aux préparatifs… Je vous avoue qu’avant de commencer la tournée, j’avais le tournis! J’avais la boule dans la gorge, l’impression qu’on n’y arriverait juste pas… Je n’osais pas trop le montrer pour ne pas stresser tous les membres de la maisonnée. Déjà que les enfants me posaient beaucoup de questions sur qui allait être à leur pratique de hockey? Qui allait être là, à leur retour de l’école? Est-ce que nous allions être là, le lendemain matin, pour préparer les lunchs? Ouf! J’essayais de les rassurer comme je pouvais. Je leur disais que nous allions prendre une journée à la fois, comme pour me convaincre moi-même que tout irait bien!

Ainsi, j’avais super hâte d’aller à la rencontre des centaines d’enfants qui allaient assister à mes spectacles, mais en même temps, je n’avais pas envie de quitter les miens! J’appréhendais l’ennui.

Un peu comme Marie-Mai, qui, dans l’article de La Presse, raconte: « Je regardais les jeunes dans la salle et je me disais : “Ils sont là, mais pas ma fille, et je m’ennuie.” »

C’est parti! On part en tournée!

Puis, nous avons commencé notre « rush ». C’était le 30 novembre. C’était le premier spectacle d’une série de 18, en 21 jours. Nous terminerons ce marathon de spectacles demain, avec plus de 5000 km au compteur, une avalanche de textos et d’emojis et de nombreuses séances de Facetime avec nos enfants. Vive la technologie! On s’en est servi pour se raconter nos journées (comme dans notre pub pour Rogers, il y a deux ans!), mais aussi pour offrir un tutoriel sur comment faire cuire du macaroni ou comment faire une brassée de lavage! 😅

Au moment d’écrire ces lignes, il ne me reste qu’un seul spectacle. J’ai passé un superbe mois, malgré les tracas de mère en tournée! Le spectacle de Noël a quelque chose de magique… À la fin de chacune des représentations, c’est tellement beau de voir le sourire des enfants et les petites étincelles, dans leur regard! J’adore mon travail!

Oui, c’est exigeant, la tournée, quand on est mère. Oui, la charge mentale est grande. Je dois me prendre des notes et me mettre des rappels pour ne rien oublier! (Imaginez, il fallait aussi penser aux cadeaux de Noël, en cette période festive! On a fait ça à petite dose, entre deux shows!) La fatigue accumulée nous dit aussi, à mon acolyte et moi, que les vacances seront bienvenues!

De l’aide essentielle

J’avais envie d’écrire ce billet pour faire suite à l’article paru dans La Presse. Vous savez, on n’a pas besoin de faire le Centre Bell pour que la logistique de conciliation travail-famille s’impose. Des parents qui doivent s’absenter plusieurs jours pour le travail, c’est toujours un défi d’organisation, que ce soit dans le milieu artistique ou autre! Je ne me plains pas… Je désire simplement montrer l’envers du décor, le côté moins glamour. Parce que si, en surface, on a l’air serein et en plein contrôle, en dessous, on en pédale un coup!

Merci du fond du cœur à tous ceux et celles qui nous ont généreusement aidés, pendant cette période fort occupée. Vous n’avez pas idée à quel point cela a été apprécié!

Merci à mes parents, pour le transport des enfants et le support moral. Merci aux parents d’amis de hockey: David, Gigi, Patrice, Isabelle, Yannick et Cathy. Merci à Marie-Jeanne pour ses services de supervision d’enfants 5⭐️, les repas, le transport, le support moral, les messages rigolos et l’achat de cadeau de fête d’amie (!).

Aussi, j’aimerais dire merci à mon agente, Maritza Tessier, qui gère le secteur scolaire et des garderies, pour son excellent travail et ses suivis super clairs, qui nous ont permis de nous rendre facilement à destination! Merci également à Luc Quintal, mon agent du secteur public, et à son adjointe, Véronique Robidoux, pour la gestion des spectacles ouverts au public. Merci à l’équipe de Sandra Rossi, aux relations de presse, pour les contacts médias. Finalement, merci à tous ceux qui m’ont invitée à venir chanter pour les petits mousses de leur coin de pays! J’espère que je n’oublie personne! Toutes ce beau monde a rendu la tournée de Noël possible! Merci! 🙏

Un bilan à dresser

Ces trois semaines ont été des plus chargées, avec du boulot 7 jours sur 7. Je ne sais pas si je ferai ça de façon aussi intense, l’an prochain. Comme il y a déjà des gens qui désirent réserver (oui, oui! 🤩), on va devoir rapidement se fixer! Laissez-moi deux semaines de repos et je serai prête à réserver des dates pour 2020! Mon conseil: réservez tôt, au cas où je déciderais de mettre la pédale douce et d’offrir moins de représentations, l’an prochain! 😅

Pour conclure, à vous tous, chers amis lunatiques, je souhaite une période de festivités à la fois EFFERVESCENTE et REPOSANTE. Prenons le temps coller nos enfants et de partager de doux moments avec eux. C’est si précieux! Revenons en force et en santé pour entreprendre l’année 2020 du bon pied!

Gros bisous! Au plaisir de vous voir l’an prochain! 😘
La fille « sous le chapeau » d’Anne-Lune xx

Note: Vous pouvez voir toutes les photos de la tournée sur mon compte Instagram. Profitez-en pour vous abonner!

Suivez-moi également sur Youtube (plein de clips pour les enfants!) et Facebook!

*Source photo en entête: Adobe stock

Dernière capsule des Bricos lunatiques avant l’Halloween

L’Halloween approche à grands pas et il ne reste pas beaucoup de temps pour fabriquer des décorations! C’est pourquoi j’ai misé sur un élément décoratif hyper simple à fabriquer: une guirlande de fantômes, faits en papiers-mouchoirs.

Matériel

  • papiers-mouchoirs
  • boules de ouate
  • de fil blanc (fil à coudre, fil à pêche ou soie dentaire)
  • marqueur à pointe fine
  • grosse aiguille
  • petite corde (fine laine ou fil à broder)
  • ciseaux

Bon visionnement!

Prenez une photo de votre enfant avec son bricolage et envoyez-la moi via ma page Facebook. Elle pourrait se retrouver dans un de mes albums!

Aussi, je vous invite à vous abonner à ma chaîne Youtube et à activer la cloche de notifications pour ne rien manquer!

 

Une idée pour passer du temps amusant en famille ce weekend

Un bricolage de chauve-souris coquine

Aujourd’hui, je vous présente ma deuxième capsule Les bricos lunatiques. Vous apprendrez comment réaliser une petite chauve-souris, à l’aide d’un rouleau de papier de toilette. C’est un bricolage très simple à faire. Une belle façon de pratiquer la réutilisation!

Matériel

  • Rouleau de papier hygiénique
  • peinture noire
  • pinceau
  • bol d’eau
  • petite assiette (au besoin)
  • carton noir, rouge et blanc
  • petits yeux de plastique
  • colle blanche
  • ciseaux

Si jamais vous n’avez pas tout le matériel suggéré sous la main, n’hésitez pas à utiliser d’autres matériaux ou à utiliser votre imagination pour adapter le bricolage! Par exemple, vous pourriez fabriquer des yeux en carton ou les peindre, remplacer le carton par du carton mousse ou encore, recouvrir le rouleau de carton noir plutôt que le peinturer. Vous pourriez même ajouter des brillants! Laissez aller votre créativité et faites-vous confiance!

Bricoler avec les enfants, c’est amusant et ça permet de passer de bons moments ensemble. Profitez-en pendant qu’ils sont jeunes; ça passe tellement vite!

Amusez-vous bien et n’oubliez pas: prenez votre enfant en photo avec son bricolage et envoyez-la moi via ma page Facebook. La photo pourrait se retrouver dans un de mes albums!

Sur la route des vacances avec bébé: où arrêter, le temps d’un boire?

C’est le temps des vacances. Vous prendrez planifiez peut-être un voyage avec votre progéniture. Quand on est parents de jeunes enfants et qu’on décide de voyager de longues heures, on doit développer des trucs pour rendre le tout agréable. Voici quelques suggestions pour faciliter vos déplacements en famille sur les routes du Québec.

Récemment, lors d’un voyage sur la Côte-Nord, mon acolyte Jean-François et moi sommes arrêtés dans un parc, à La Malbaie. J’ai aperçu au loin un banc de parc en bois. Je vous en parle davantage dans la vidéo suivante. C’est ce qui m’a donné l’idée d’écrire ce billet!

En effet, un banc d’allaitement à été conçu et stratégiquement installé dans ce parc. Il permet aux parents de faire boire le bébé et de changer la couche en plein air, devant un décor enchanteur.

Après quelques recherches sur le Web, j’ai réalisé que plusieurs endroits accueillaient les mères ayant besoin d’allaiter (ou de faire boire leur bébé). On trouve la liste des différentes initiatives ici.

La Route du lait

Capture d’écran, le 2019-07-15 à 07.03.41.pngIdentifiée par ce pictogramme de femme allaitant son bébé, on dit que  » La Route du lait est un projet qui a pour but la promotion et la normalisation de l’allaitement. Il permet d’offrir aux femmes une liste d’endroits, de commerces qui les accueillent le temps d’une tétée sans devoir nécessairement consommer. » Plusieurs régions se sont jointes à ce réseau et utilisent le pictogramme international de l’allaitement que vous voyez ci-contre.

Bas-Saint-Laurent

Dans le bas du fleuve, de nombreux commerces affichent leurs couleurs et invitent parents à prendre une pause « boire de bébé » chez eux! Pour consulter la carte et liste des commerces de la région Rimouski-Mitis, cliquez ici.

Charlevoix

Dans Charlevoix, on trouve le même pictogramme. Vous trouverez: « des espaces aménagés, dans les différents établissements participants, un «petit coin de lait» : une salle dédiée, une salle d’essayage, un bureau, un petit coin avec paravent, chaise et table à langer, une chambre ou toute proposition créative! C’est un endroit à l’abri des regards, avec un minimum de commodité et de quiétude pour permettre à bébé de bien boire et à maman d’être confortable, le tout sans obligation d’achat. » (La vidéo que je vous ai préparée dans l’introduction de ce billet parle justement d’un des emplacements de ce réseau.) Vous trouverez des informations sur la Route du lait de Charlevoix sur sa page Facebook

Outaouais

Initiée en 2013, la Petite route du lait de l’Outaouais permet également aux mères d’allaiter dans les lieux publics identifiés par le logo international de l’allaitement. Pour connaître les établissements participants, consultez la liste ici (ville de Gatineau) ou visitez la page Facebook.

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Dans la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, trois réseaux associés à la Route du lait ont été instaurés. Vous trouverez la liste des lieux en cliquant sur les liens suivants:

Lanaudière

Dans Lanaudière, l’organisme Nourri-Source a réuni quelques établissements qui affichent désormais le pictogramme bleu et blanc. La liste est courte, alors si vous avez un commerce, n’hésitez pas à vous inscrire! Vous pouvez trouver la liste des lieux sur leur site Web et suivre la Route du lait de Lanaudière sur Facebook.

Estrie

À Sherbrooke, une vingtaine de commerces ont choisi de s’associer à la Route du lait afin d’assurer aux mères qu’elles auront un accueil chaleureux pour allaiter, et ce, sans obligation d’achat. Cliquez ici pour voir la liste complète.

Capture d’écran, le 2019-07-15 à 08.00.06.pngLa Route du lait de Val-Saint-François réunit une cinquantaine d’établissements. L’affiche Bienvenue aux bébés allaités de l’organisme Nourri-Source vous permettra de les reconnaître facilement.

Laurentides

Dans les Laurentides, repérez aussi le logo jaune Bienvenue aux bébés allaités de Nourri-Source. Plus de 80 commerces, établissements et organismes sont prêts à vous accueillir!

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Capture d’écran, le 2019-07-15 à 07.08.39.pngAu Saguenay, c’est le CIUSSS, aidé d’organismes au soutien à l’allaitement, qui invite les commerces, établissements et organisations à exposer l’affichette ICI on soutient l’allaitement maternel dans les lieux publics qui accueillent les parents et les bébés allaités. Vous pouvez en savoir plus sur la Route du lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean ici. Vous y trouverez même un formulaire pour devenir un établissement participant!

Capitale-Nationale

Capture d’écran, le 2019-07-15 à 07.16.00.png

Vous passez par Québec avec vos enfants? Cherchez l’identification Certifié Famille! C’est un projet qui a été initié en 2016 par des parents des quartiers Limoilou, Saint-Sauveur et Saint-Roch. Son but? Identifier les commerces de quartier accessibles et ouverts à recevoir les familles.

Voici ce que vous trouverez chez les commerces ayant reçu l’attestation:

  • L’entrée facilitée avec l’aide du personnel (ex : tient la porte, aide à porter la poussette)
  • Toilettes accessibles aux familles sans obligation d’achat (ça, c’est pratique!)
  • Un accueil favorable pour allaiter ou donner le biberon au bébé sans obligation d’achat
  • La présence de chaise haute ou banc d’appoint dans les restaurants

Voir la carte et en savoir plus sur les commerces participants.

Mauricie et Centre-du-Québec

Créée en 2011 grâce à la contribution de l’organisme Allaitement-Soleil, le réseau d’établissement Amis des bébés allaités permet aux mères de faire boire leur bébé en toute quiétude.

Les établissements doivent respecter ces quatre critères:

  • Faire savoir aux mères qu’il y a un endroit discret et chaleureux mis à leur disposition afin qu’elles et leur bébé se sentent parfaitement à l’aise. Par exemple, une pièce réservée pour l’allaitement ou un lieu en retrait pour que l’allaitement puisse se dérouler en toute tranquillité.
  • Prévoir un endroit pour langer le bébé : une table à langer, un petit comptoir, un bureau ou une autre alternative possible.
  • Mettre à la disposition des mamans qui allaitent une chaise confortable pour faciliter l’allaitement, tel un fauteuil ou une berceuse.
  • L’implication du personnel est primordiale. Il suffit de démontrer un intérêt envers les mères en leur faisant part de la politique en vigueur pour qu’elles se sentent les bienvenues.

Pour consulter la liste des commerces participants, voyez les logos au bas de ce lien.

Montréal

Capture d’écran, le 2019-07-15 à 08.04.05.pngMontréal n’est évidemment pas en reste, côté aide aux parents de bambins! Vous trouverez sur le site de Nourri-Source Montréal une carte interactive des établissements pouvant vous accueillir, le temps d’un boire! Plus de 200 établissements font partie du réseau! Impressionnant et tellement bon à savoir!

Montérégie

Capture d’écran, le 2019-07-15 à 08.43.36.pngÀ Longueuil, on a donné la certification Iso Famille à

Consultez le dépliant pour en savoir plus.

« C’est une certification qui atteste qu’un établissement dispose de commodités qui permettent aux familles de se sentir bien accueillies avec leurs enfants âgés de 0 à 5 ans. C’est une façon de reconnaitre les efforts fournis par les commerçants ou les gestionnaires de lieux publics qui ont à cœur de faciliter les sorties des familles au quotidien. L’allaitement est pris en compte dans les critères de certification. »

Capture-d’écran-le-2019-07-16-à-07.49.38-1

Dans le Haut-Richelieu, vous pouvez suivre les indications Soutenons l’allaitement – Une tétée à ma santé! Vous trouverez une carte indiquant les endroits participants ici.

Les régions oubliées

L’Abitibi, la Côte-Nord, Chaudière-Appalaches, Laval, le Nunavik, les Terres-Cries-de-la-Baie-James et le Nord-du-Québec ne semblent malheureusement pas avoir de réseau organisé.

Finalement, quand on cherche un peu, on voit qu’il y a du soutien pour nous aider, quand on doit prendre la route avec notre bébé. Je constate que cela s’est beaucoup développé, depuis une dizaine d’années. Ce n’était pas comme ça, à l’époque où j’avais moi-même de jeunes bébés! Bien sûr, on parle beaucoup d’allaitement, car les mamans qui allaitent aiment souvent le faire dans l’intimité, mais vous pouvez aussi utiliser ces petits coins tranquilles pour donner un biberon!

Je vous souhaite de belles découvertes sur la route et surtout, de très belles vacances!

Communiqué: Mon Baluchon présenté en mode intime

Anne-Lune propose une version acoustique des pièces de son dernier album!

La chanteuse pour enfants Anne-Lune a lancé, il y a quelques semaines, un magnifique projet nommé Dans mon univers – chansons de salon. Un concept fort simple : chaque vendredi jusqu’à la fin juillet, elle partagera sur ses réseaux sociaux une nouvelle vidéo d’une des chansons de l’album Mon Baluchon, qu’elle interprétera en version acoustique, directement du confort de son salon!

Elle a ouvert le bal avec la chanson J’ai ma place qui a été diffusée sur ses plateformes le vendredi 14 juin dernier.

« Mon Baluchon» version acoustique

Ces versions des vidéos sans animation permettront de faire connaître les chansons différemment en plus de mettre en lumière le talent vocal et musical de l’artiste multidisciplinaire qui se cache derrière le personnage! De plus, toutes les vidéos seront accompagnées de paroles afin de favoriser la compréhension des plus jeunes.

Anne-Lune s’amusera à interpréter certaines des pièces en version acoustique et d’autres avec une trame, ce qui ajoutera un dynamisme et une variante à la formule. La chanteuse vous amènera ainsi dans un univers où règne l’authenticité et que petits et grands sauront apprécier!

La première pièce

La vidéo de la pièce J’ai ma place en formule intime, parue le 14 juin dernier, laisse présager un été musical tout en fraicheur! Tout au long de la saison estivale, 6 pièces seront présentées via la page Facebook d’Anne-Lune, de même que sur sa chaîne YouTube.

Dans mon univers – chansons de salon d’Anne-Lune
Présentées tous les vendredis sur Facebook et sur YouTube, dès 11h

C’est un rendez-vous!

Source: Productions Mundo

Relations de presse: Sandra Rossi RP et Représentation
Contact: Camille Asselin I camille@sandrarossirp.com l 438.887.7845
Spectacles: Pierre Gravel International http://www.pierregravel.com

Nouvelle mission du blogue

Salut les vacanciers!

Ça fait longtemps que je désire redéfinir la mission du blogue qui se trouve sur le site d’Anne-Lune. Comme vous le savez peut-être, Anne-Lune est mon alter ego. Elle parle tantôt aux enfants (sur la chaîne Youtube et lors des spectacles), tantôt aux adultes (blogue et réseaux sociaux, comme Instagram et Facebook).

Anne-Lune, c’est un personnage, oui, mais en même temps, pas tant que ça! Nous sommes très proches l’une de l’autre. (Après tout, ce nom est venu de l’époque de mon secondaire, alors que mes amies me trouvaient pas mal lunatique! J’avais l’habitude d’écrire des lettres et des poèmes, dans mes cours de physique… ça vous donne une idée!)

Si la ligne est mince entre le personnage et ma propre personne, ça devient difficile pour moi de gérer ce qu’elle peut dire ou non, en fonction du public qui l’écoute. En discutant avec mon équipe, nous avons conclu qu’il était préférable que j’écrive sur le blogue sous mon vrai nom, Anne-Lise, pour que je puisse m’adresser à vous en tant que femme, maman, artiste et productrice. Ainsi, je crois que je me sentirai moins limitée et retrouverai le plaisir d’écrire que j’avais, à l’époque de mon premier blogue, Maternit-Anne, en 2006.

Eh oui, ce n’est pas d’hier, que je blogue! Quand j’ai créé Maternit-Anne, je venais d’apprendre que j’étais enceinte. J’avais envie de partager notre aventure familiale. Puis, quelques mois plus tard, j’apprenais que j’attendais des jumeaux! De quoi stimuler l’auteure en moi! À l’époque, il y avait des forums sur le Web et les premiers « blogues de mamans » poussaient comme des champignons. C’était une véritable révolution, à l’ère numérique 2.0. Les mamans n’étaient plus seules, pendant la sieste des enfants ou les boires de nuit. Elles étaient maintenant connectées les unes aux autres et pouvaient échanger entre elles! J’avais réussi à créer un certain engouement autour de mes textes et j’avais des lectrices de partout dans le monde. J’ai fermé le blogue au moment où mes enfants ont commencé à se faire reconnaître, dans les événements publics. Je voulais les protéger et leur permettre de vivre leur vie scolaire à l’abris des projecteurs. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont, depuis! Fin de la parenthèse « historique »!

Pour en revenir au blogue d’Anne-Lune, celui-ci changera de nom: il s’appellera désormais Sous le chapeau (pour faire référence à la personne qui est « sous le chapeau » d’Anne-Lune). Vous pourrez le trouver facilement en écrivant ceci dans votre navigateur préféré: anne-lune.com/sous-le-chapeau

N’hésitez pas à m’écrire dans les commentaires, sous mes différents textes! J’adore vous lire!

À très bientôt!

Anne-Lise
Blogue Sous le chapeau

Un spectacle pour enfants en tournée en Ontario!

"artiste pour enfants"
"chanteuse pour enfants"
"Anne-Lune fait un sourire à son public jeunesse"

Aujourd’hui, c’est la Journée internationale de la francophonie. Ça tombe bien, qu’on jase de l’importance du français, car ce vendredi, je prendrai la route avec mon fidèle acolyte Jean-François Munger et mon ami Balthazar pour aller faire un petite tournée de spectacles à Sarnia et London, en Ontario! J’ai hâte de voir vos enfants, amis franco-ontariens!

23 mars 15 h – Gymnase du Centre culturel francophone Jolliet, Sarnia

24 mars 13 h – Aeolian Hall, London

À très bientôt!