Confinement et bruit ambiant

Je voulais vous écrire. Je le veux encore. Vraiment. Pour garder le lien. Pour vous dire à quel point je pense à vous et à vos petits mousses. Vous êtes là, dans ma tête et dans mon cœur, à tous les jours. Or, tout semble avoir été dit. Tout semble avoir été écrit.

En cette pandémie de la COVID-19, où plus rien ne semble comme avant, il y a un bruit ambiant. Beaucoup de bruit, en fait. Le bruit des informations, qu’on avale à grandes gorgées avec notre café, après le dîner. Le tintamarre des enfants qui, confinés dans la maison, mettent le volume de la télé ou de leurs mille autres écrans trop fort. Le « chamaillage », le « picossage ». Le chien qui jappe.

Il y a le bruit de nos inquiétudes et de nos angoisses.

Je pense qu’il y a même quelqu’un qui a monté le son de la trame sonore de mes rêves. D’ailleurs, ceux-ci ressemblent davantage à des films d’action, ces temps-ci. Ce n’est pas reposant! 😨

Ajouter ma voix au bruit actuel, est-ce bien nécessaire? Peut-être pas. Si c’est le cas, passez Go et réclamez 200$. En fait, je vous en prie, ne réclamez pas! Avec tous mes engagements annulés ou reportés à cause de la crise, il y a de fortes chances que je ne puisse pas vous payer!

Deuils d’artiste

D’ailleurs, parlons-en, de ces engagements. Des spectacles et des tournages annulés, des délais sur mes contrats de narration, plus de possibilités d’auditionner pour des rôles… Les temps sont durs. Au fond de mon petit cœur d’artiste, j’espère que lorsque la crise sera derrière nous, les gens ne m’auront pas oubliée. 😰C’est tellement difficile, faire sa place et réussir à tirer son épingle du jeu, dans ce milieu!

Un nom de spectacle évocateur

J’ai sorti la bande-annonce de mon nouveau spectacle LA MÊME JOURNÉE que le gouvernement fermait les écoles, au début du confinement. 🤦🏽‍♀️Le titre que je lui avais donné? Hop la vie! Si les plus sarcastiques seront tentés de dire que j’ai le sens du timing (en voulant dire que je ne l’ai VRAIMENT PAS), moi, je me dis qu’après toute cette crise, c’est de ÇA, dont nous aurons besoin: un spectacle… HOP LA VIE! 😉(Pst! Appelez mon agent! Vous allez voir, on va en avoir, du plaisir, quand nous pourrons être enfin réunis!)

Vivez-vous bien votre confinement?

Parlant de confinement, comment vivez-vous ça, vous? Ici, je dois admettre que ça va plutôt bien. Les enfants sont rendus grands (un 11 ans et deux 13 ans) et sont assez autonomes. Or, j’ai une pensée pour ceux qui ont des enfants en jeune âge, qui demandent une surveillance de tous les instants. J’ai une pensée pour les parents d’enfants avec des problématiques diverses. J’ai une pensée pour les enfants dont les parents ont des problématiques diverses (ça va des deux côtés, ces affaires-là). J’ai une pensée pour les enfants et les femmes qui vivent dans des milieux agressifs, voire violents. J’espère que les gens qui ont besoin d’aide n’hésiteront pas à en demander. Je vous mets des numéros à la fin de ce billet, au cas où ça pourrait vous servir.

Comment vous occupez-vous, à la maison? Comment occupez-vous vos enfants? Avez-vous eu le temps de faire des choses que vous n’aviez jamais le temps de faire? Lesquelles? Je suis curieuse!

Dans une capsule de ma chaîne Youtube, je vous parle des activités qui m’occupent, ces temps-ci. Je vous avoue que la liste des choses que je veux faire est longue! J’ai des projets créatifs pour une vie ou deux, alors, je me mets des petits objectifs à chaque jour. Rien de stressant, parce que… oust! les stress inutiles! On n’a pas besoin de ça en ce moment!

Du temps pour correspondre

Un de mes désirs, c’est de prendre le temps d’écrire à tous mes petits correspondants du projet Les correspondances d’Anne-Lune (même ceux qui ne m’ont pas écrit au cours de l’année). Chers parents, si vous avez changé d’adresse, je vous invite à la corriger tout de suite via le formulaire de mon site. J’aimerais envoyer des parcelles de bonheur à mes amis lunatiques par la poste (et je veux m’assurer que la lettre adressée à votre enfant ne rebrousse pas chemin). Pour les parents qui aimeraient inscrire leur(s) enfant(s), il est toujours temps de le faire. Lancez-vous! Ça vous fera une belle activité à faire en famille!

L’école à la maison est ouverte!

Dites-moi… avez-vous commencé à faire l’école à la maison? On ne sait toujours pas quand nos enfants pourront retourner sur les bancs de l’école et s’ils pourront terminer l’année scolaire en cours. Hier, le gouvernement du Québec mettait en ligne sa plateforme L’école ouverte, répertoriant plein de ressources pour avancer les matières, en ces temps d’isolement familial. Bien qu’on insiste sur le fait que ce ne soit pas obligatoire, on mentionne que cela peut quand même aider à stimuler l’intellect de nos jeunes.

Pour notre part, nous avons décidé de mettre une certaine structure dans ce congé forcé, après deux semaines de « gros n’importe quoi ». Nous avons demandé aux enfants de travailler deux matières par jour, de bouger et d’écouter 15 minutes de télévision en anglais quotidiennement. Les trois enfants ont eu des réactions différentes, passant de la motivation au plus grand désespoir. Chose certaine, l’expression sur mon visage, après ce premier essai, était celle-ci:

Suite à cette expérience, mon constat, c’est qu’avec trois enfants déstabilisés et des parents dépassés par le fait de devoir créer un plan de travail et trouver du matériel pédagogique pour chacun, ça prend BEAUCOUP de patience! On verra si on arrive à trouver un rythme. Je ne me décourage pas; ça m’a juste un peu « saisie », disons. J’ose imaginer que je ne suis pas la seule. 🤷🏽‍♀️

Le bruit des pensées

Voyez comme mon esprit passe d’un sujet à l’autre. Voyez comme le bruit ambiant influence le brouhaha qui règne dans nos esprits. On dirait qu’on l’entend plus, ce bruit, isolés dans nos maisons, avec nos activités qui sont sur « pause ». Que ferons-nous, après cette crise? Recommencerons-nous le même tourbillon infernal qu’avant? Le travail, les courses, les enfants, les activités de l’un et de l’autre, les multiples rendez-vous, les horaires pas possibles? Qu’allons-nous apprendre de tout ça?

J’aimerais bien voir dans l’avenir… peut-être pour me rassurer, me réconforter, me donner du courage. Une chose est sûre, il y a clairement matière à réflexion, à travers tout ça. Malgré ce bruit, je pense qu’on doit se forcer à laisser place au silence, aussi. Juste assez. Le temps d’inspirer et d’expirer plusieurs fois. À défaut de voir dans l’avenir, vivre l’instant présent. 🙏🏻

J’ai hâte de vous revoir, chers amis. J’ai hâte de chanter pour vous. La scène me manque. J’ai hâte de serrer vos petits mousses dans mes bras et de voir leurs sourires. J’ai hâte que ce virus ne fasse plus les manchettes et qu’on reprenne une vie un peu plus « normale ».

J’envoie une grosse dose d’amour et de courage à vous et votre famille. Prenez bien soin de vous. Ce n’est pas facile, tout ça, mais… ça va bien aller! Soyons forts! 🌈👊🏼

Des numéros importants, en ces temps de crise

Tel-Jeunes (par téléphone, texto, clavardage et courriel)
1-800-263-2266

Ligne Parents (par téléphone ou clavardage)
1 800 361-5085

SOS – Violence conjugale
1 800 363-9010

Ligne 1 888 APPELLE (prévention du suicide)
1 866 277-3553

Besoin d’aide alimentaire
N’hésitez pas à appeler le Centre de bénévolat de votre région pour savoir si vous pouvez obtenir de l’aide alimentaire et de quelle façon ils procèdent. Vous n’êtes pas seuls.