À l’aide! Mon enfant ne veut pas dormir!

Quand on devient parent, le sommeil de nos enfants devient rapidement un sujet d’une importance quasi capitale… On espère les premières « vraies » nuits de bébé, on prie pour que prennent fin les pipis au lit quand il n’a plus la couche aux fesses, on implore tous les saints du ciel pour que notre coco se rendorme vite après un cauchemar ou une terreur nocturne… Bref, on a hâte que notre progéniture dorme pour que l’on puisse dormir soi-même! Eh qu’on est donc égoïstes!

Bien non. Je vous rassure! C’est tout à fait normal, de rêver de retrouver nos précieuses heures de sommeil! Aujourd’hui, je vous propose quelques pistes de solutions pour que votre enfant s’endorme avec plus de facilité.

Trucs et astuces

  • Durant la journée, on bouge! Un enfant qui ne bouge pas assez pendant la journée aura probablement plus de difficulté à s’endormir, tout comme nous, d’ailleurs! Après l’école, on en profite pour sortir marcher, courir, faire du vélo, jouer au ballon ou aller au parc.
  • tornadeLa petite tornade avant le dodo! Des enfants courent dans tous les sens, qui s’agitent, se bousculent ou font des crises, tout juste avant l’heure du dodo, ça vous dit quelque chose? Moi, oui! Combien de fois j’ai dû dire: « Attention… ça va mal tourner, votre jeu, là! » Si l’enfant à tendance à s’exciter, le soir, c’est probablement parce qu’il est fatigué. Il se peut qu’il ne dorme pas assez. On peut tenter de le coucher plus tôt de soir en soir pour lui faire gagner du temps de sommeil ou, pour l’enfant de moins de quatre ans, le coucher une petite heure (pas plus!) en début d’après-midi.
  • écranOn limite les écrans en soirée. Si l’enfant regarde la télévision le soir ou joue à des jeux vidéos, cela n’aide pas non plus. On a donc avantage à choisir une activité calme, comme lire un livre ou écouter une chanson douce (tiens, j’en connais une bonne!).

 

Selon les chercheurs américains, le rayonnement lumineux émis par les appareils munis d’écrans rétroéclairés inhibe la sécrétion de mélatonine, une hormone naturelle libérée par l’organisme en fin de journée, lorsque la nuit tombe. – Rémi Leroux, magazine Protégez-Vous

  • Reconnaître les signes de fatigue chez l’enfant. Le début du cycle de sommeil est marqué par certains gestes. Par exemple, l’enfant peut se frotter les yeux ou le nez, bâiller, avoir froid, prendre sa doudou ou câliner son toutou. C’est à ce moment qu’on doit le mettre au lit! Hop! Au lit, mon coco!

Saisissez cette opportunité pour le coucher sinon il va surmonter sa fatigue en s’excitant et vous n’aurez plus qu’à attendre le prochain cycle, environ une heure et demie plus tard.
– Sophie Pensa, Comment élever un enfant hyperactif

  • Régler certains éléments de l’environnement. On peut aussi régler la température de la chambre à environ 19 degrés, faire le ménage de la pièce (on dort moins bien, dans une chambre encombrée!), peindre la pièce avec des tons pâles et non des couleurs criardes et insonoriser la pièce au besoin.
  • horloge mamanOn prépare le terrain. On avertit notre enfant du temps qu’il lui reste avant le dodo. Ainsi, on réduit les risques qu’il ressente la frustration de se faire dire d’arrêter alors qu’il est en train de faire une activité.

    On fait avec eux un petit décompte : «Il te reste 30 minutes avant le dodo!» ou «Quand la grande aiguille sera sur le 6, ce sera le temps de te mettre au lit.». Quand les enfants ne comprennent pas la notion du temps, on peut leur dire ce qu’il a encore le temps de faire : «Tu as encore le temps de finir ton casse-tête, mais ensuite, au lit! ».
    – Nadine Descheneaux, Canal Vie

  • S’assurer que l’enfant a fait ce qu’il avait à faire! Petit loup doit aller au petit coin et boire sa petite gorgée d’eau avant d’aller au lit. Pas après!
  • L’importance du rituel. Peu importe le rituel que vous choisirez, l’important, c’est de le reproduire soir après soir. Par exemple, la routine pourrait être de prendre un bain, brosser les dents, lire une histoire, faire un câlin à maman ou papa, puis d’aller au lit. Ainsi, l’enfant reconnaît les signes que l’heure d’aller au lit arrive bientôt. Cela favorisera l’endormissement. Et si maman et papa doivent s’absenter, on demande à la personne qui garde l’enfant de suivre le petit rituel!
  • Apprendre à l’enfant à s’endormir seul. Si on prend l’habitude de toujours endormir notre enfant dans nos bras, ce sera cela, son rituel. On essaie donc de le laisser s’endormir dans son lit, en le rassurant, en restant près de lui et en lui faisant comprendre qu’il n’y a aucun danger. Éventuellement, il trouvera les ressources en lui pour s’endormir seul.
  • Stimuler les sens en douceur. France Hutchison, auteure de PedaYOGA.ca, conseille de prendre un bain chaud et d’enfiler un pyjama confortable, de tamiser les lumières, de parler doucement, d’écouter des musiques aux rythmes lents ou des sons de la nature, de sentir des parfums relaxants (comme la lavande) et de regarder un livre aux couleurs paisibles.
  • Faire du yoga ou de la méditation. On peut pratiquer des postures de yoga avec notre enfant et prendre le temps de respirer. De notre côté, ma fille adore cette vidéo, sur Youtube: Calme et attentif comme une grenouille. (Je mets le iPad au sol, ainsi, elle n’a pas la lumière près de ses yeux.) Elle s’endort souvent très rapidement, avec cela!
  • bonne nuit papaOn dit des mots doux. Faire un câlin et dire des mots doux à l’enfant renforce son estime de lui-même et calme son anxiété, surtout s’il vit des situations stressantes ou difficiles.  On peut aussi avoir une discussion calme et rassurante. Ce moment où l’enfant sent qu’il a toute notre attention lui permettra de moins la solliciter, une fois au lit. Il sera en quelque sorte « contenté »!

    Petits mots d’affection pour les enfants : Je t’aime, tu as une GROSSE place dans mon coeur, je t’aime GROS comme le ciel, tu es ma petite étoile d’amour, tu es mon p’tit bonheur, etc. – France Hutchison, educatout.com

  • On reste ferme. Il faut tenir son bout et ne pas céder au deuxième bisou ou d’accepter qu’il revienne coller maman ou papa dans le salon! S’en tenir à la routine mettra des balises à l’enfant qui s’adaptera. Si une porte s’ouvre, on risque de s’attirer des crises! La constance est de mise… même si ce n’est pas facile!

Finalement, établir une routine calme, favoriser un environnement sain et donner de l’attention pleine d’amour à notre petit chéri semblent les meilleures solutions pour favoriser le sommeil. Et vous, quels sont vos trucs?

En tous cas, moi, je vous souhaite… une bonne nuit!
– Anne-Lune xx

Sources:

Les écrans nuisent au sommeil (protegez-vous.ca)

Enfant agité avant de dormir : les solutions (blog.editionsleduc.com)

Conseils pour la relaxation avant le sommeil de vos enfants (educatout.com)

Les 11 commandements pour faire dormir votre enfant + méthode anti-monstres (secrets-du-sommeil.com)

Calme et attentif comme une grenouille (vidéo Youtube)

Le sommeil: aider son enfant à s’endormir (naitreetgrandir.com)

10 trucs anti-crise pour l’heure du dodo (canalvie.com)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s